Vladimir Poutine Russie 1:31
  • Copié
William Molinié, édité par Solène Leroux , modifié à
Américains et Russes entament des pourparlers aujourd’hui à Genève en Suisse. Le rapport de force s’annonce très tendu puisque la Russie a d’ores et déjà fait savoir qu’elle refuserait toute concession et agite la menace de l’invasion. Les renseignements français ont déjà anticipé trois scénarios possibles.
ANALYSE

Journée cruciale pour l’avenir de l’Ukraine . Alors que la Russie a déjà annoncé ne pas vouloir faire de concession, les armées européennes, elles, n'écartent pas la possibilité d'une intervention militaire de l'Ukraine . Trois options sont d'ailleurs sur la table. La première, c’est une invasion pure et simple de l’Ukraine. D’après les services de renseignement français, cela pourrait se faire en moins d’une semaine. Entre 100.000 et 150.000 soldats sont actuellement déployés le long de la frontière.

Dans ce scénario, des pertes humaines importantes sont annoncées, y compris du côté des forces russes. Selon les informations d'Europe 1, les Britanniques ont d’ores et déjà prévu un plan d’évacuation d’urgence pour leurs ressortissants.

Annexer le Donbass ou grignoter des terres au sud

Un autre plan d’invasion est scruté de près, car il est jugé beaucoup plus probable par un haut gradé français. Celui de l’annexion du Donbass , région à l’est de l’Ukraine. Les Russes pourraient y déclencher un incident pour prétexter une intervention et envoyer les chars et l’infanterie.

Enfin, troisième scénario, celui de la conquête de villes stratégiques dans le sud de l’Ukraine pour faire un pont avec la Crimée annexée en 2014 par la Russie.

Une guerre militaire, économique et informationnelle

Dans tous les cas de figure, les états-majors européens ont en tête la stratégie développée par le général russe Valery Gerasimov : une "guerre de nouvelle génération", un conflit total à la fois militaire, économique et informationnel. Car l’adhésion des Ukrainiens à la présence russe est considérée comme cruciale, pour pouvoir tenir dans la durée.