Crimes contre l'humanité : un chef rebelle tchadien mis en examen à Paris

, modifié à
  • A
  • A
Cette mise en examen intervient deux ans après l'ouverture à Paris d'une enquête pour crimes contre l'humanité concernant des opérations de recrutement d'enfants-soldats au Tchad et au Soudan.
Cette mise en examen intervient deux ans après l'ouverture à Paris d'une enquête pour crimes contre l'humanité concernant des opérations de recrutement d'enfants-soldats au Tchad et au Soudan. © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
Le général Mahamat Nouri, considéré comme l'un des plus influents chefs rebelles au régime du président tchadien Idriss Déby Itno, avait été arrêté lundi matin à son domicile du Val-de-Marne. Il a été mis en examen vendredi.

Le chef rebelle tchadien Mahamat Nouri a été mis en examen vendredi soir à Paris dans une enquête concernant des opérations de recrutement d'enfants-soldats au Tchad et au Soudan, a-t-on appris de source judiciaire.

Ce général a été mis en examen pour "crimes contre l'humanité" et "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime contre l'humanité", puis placé en détention provisoire. Le deuxième suspect présenté à des juges d'instruction, l'opposant Abakar Tollimi, a pour sa part été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté, dans cette information judiciaire ouverte vendredi.