Coronavirus : Air France suspend ses vols vers Wuhan et réduit ceux vers Pékin et Shanghai

, modifié à
  • A
  • A
Air France Wuhan
Air France n'opérera plus de liaisons vers Wuhan jusqu'à nouvel ordre. © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
La compagnie aérienne française Air France a annoncé mercredi soir qu'elle suspendait ses vols vers Wuhan, épicentre du coronavirus chinois, et qu'elle réduisait le nombre de liaisons vers Pékin et Shanghai.

C'est l'une des nombreuses conséquences de la progression chinoise et mondiale du coronavirus : la compagnie aérienne Air France a annoncé mercredi soir qu'elle suspendait "jusqu'à nouvel ordre" ses vols vers Wuhan et qu'elle réduisait ses liaisons vers Pékin et Shanghai, deux villes également touchées par l'épidémie. En temps normal, il y a 10 vols hebdomadaires d'Air France vers Pékin et 13 pour Shanghai au départ de Paris, ville européenne la mieux connectée avec la Chine.

Dans son communiqué, Air France indique avoir pris cette décision "en raison de la baisse de la demande pour ces destinations" à partir du 31 janvier. En Chine, au moins 132 personnes sont mortes du coronavirus depuis l'épidémie dont l'épicentre se situe à Wuhan, capitale de la province du Hubei.

Lufthansa suspend ses vols

"À ce stade, la desserte de Shanghai et Pékin est maintenue, l'OMS ne préconisant pas de restriction de voyage sauf de et vers la province de Hubei", ajoute Air France. "Les clients en possession d'une réservation de ou vers la Chine pour des départs jusqu'au 29 février 2020 peuvent demander le remboursement sans frais ou le report de leur voyage jusqu'au 31 mai 2020", indique encore la compagnie.

Jusqu'à présent, Air France étaient l'une des seules compagnies aériennes à ne pas avoir modifié ses plans de vol vers la Chine. Mercredi après-midi, c'est la compagnie allemande Lufthansa qui a annoncé la suspension immédiate de tous ses vols vers et en provenance de Chine continentale, jusqu'au 9 février.