Attaque de drones en Arabie Saoudite : "Un enjeu pour l'économie mondiale"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Une frappe de drones contre deux importantes installations pétrolières saoudiennes a sérieusement perturbé la production du royaume, et provoqué un regain de tension entre Washington et Téhéran, qu'un responsable américain a accusé d'être derrière une "attaque sans précédent contre l'approvisionnement énergétique mondial". Francis Perrin, directeur de recherche à l'IRIS et spécialiste des problématiques énergétiques, livre son analyse sur Europe 1.
INTERVIEW

La tension monte dans l'affaire de l'attaque de drones d'installations pétrolières saoudiennes par des rebelles yéménites. Les Etats-Unis accusent l'Iran d'avoir commandité l'attaque, ce que dément la république islamique. Pour Francis Perrin, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) qui livrait son analyse sur Europe 1, "c’est un enjeu pour le royaume saoudien et pour le marché pétrolier mondial et donc pour l’économie mondiale".

Il explique : "C’est un événement majeur pour l’Arabie Saoudite. L’activité pétrolière est fondamentale pour le régime saoudien. Rappelons que ce pays est le troisième producteur mondial de pétrole derrière les Etats-Unis et la Russie. C’est le premier exportateur mondial. L’économie saoudienne tourne autour du pétrole. Le marché mondiale du pétrole tourne autour de l’Arabie Saoudite".

Une baisse immédiate de moitié immédiate de la production saoudienne

Conséquence directe de cette attaque, une potentielle hausse des prix du pétrole : "C’est tout à fait possible bien sur. Les opérateurs de marché et les traders auront eu le weekend pour avoir des informations sur ce qui s’est passé. Les faits, on les connait. On connait également l’ampleur de la baisse immédiate de l’activité saoudienne, presque de moitié. La grande question est : quelle est l’ampleur des dommages et donc quelle durée faudra-t-il pour revenir à une situation normale en termes de production".

La compagnie pétrolière nationale d’Arabie Saoudite Aramco a indiqué que dans un délais maximum de 48 heures, elle donnerait plus d’informations sur ce qui s’est passé et sur la suite. Quant à la réaction des marchés pétroliers et des traders du monde entier, elle sera observable dès le début de semaine.

Europe 1
Par Eurosport.fr