Attaque contre la résidence d'un rabbin près de New York : les autorités craignent un regain des agressions antisémites

  • A
  • A
Après l'attaque devant la maison du rabbin Chaim Rottenberg le 29 décembre 2019 à Monsey, New York. STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP 1:20
Après l'attaque devant la maison du rabbin Chaim Rottenberg le 29 décembre à Monsey, New York. © STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Dans l'Etat de New York, les attaques à caractère antisémite se multiplient depuis quelques semaines et samedi, c'est la résidence d'un rabbin qui a été visée près de New York. Cinq personnes ont été blessées à l'arme blanche, alors qu'elles étaient réunies pour une fête juive. Un suspect a été inculpé.

Les Etats-Unis sont-ils confrontés à une poussée d'antisémitisme ? L'Etat de New York, en tout cas, a vu ces dernières semaines marquées par plusieurs attaques à caractère antisémite. Samedi soir, la résidence d'un rabbin a été attaquée à l'arme blanche près de New York. Cinq personnes ont été blessées, dont deux gravement, alors qu'elles étaient réunies pour la fête religieuse d’Hanouka. Les autorités locales dénoncent désormais un climat général dans le pays qui favoriserait ces agressions. 

Le suspect aurait prémédité son attaque

Le suspect, Grafton Thomas, 37 ans, a été inculpé de cinq chefs d'accusation pour tentative d'homicide et cette attaque a été qualifiée d'acte "terroriste" par le gouverneur. L'homme aurait prémédité l'agression selon la police, et aurait tenté d’attaquer peu avant une synagogue, avant d'être arrêté, les vêtements couverts de sang. 

Selon le témoignage dimanche devant la presse de Joseph Gluck, qui se trouvait dans la maison lors de l'agression, l'homme tenait "un grand couteau, comme une machette ou un sabre", "il a commencé à frapper les gens à droite et à gauche", a-t-il raconté, ajoutant lui avoir jeté une table basse pour attirer son attention et lui faire quitter la maison.

13ème attaque en 3 semaines

Cette attaque est la treizième en trois semaines contre des membres de la communauté juive dans le seul Etat de New York, et les autorités craignent un regain de tension. Le 10 décembre dernier, une fusillade dans une épicerie casher de Jersey City avait fait 4 morts et les deux assaillants avaient été abattus.

Le maire de New York Bill de Blasio a demandé à la police de renforcer les patrouilles autour des lieux de culte et de réunion des juifs orthodoxes particulièrement visés en ces temps de fête. Andrew Cuomon, le gouverneur de l'Etat, a lui dénoncé le climat de haine, de peur et d’intolérance qui règne depuis plusieurs mois, le qualifiant de cancer à combattre puisqu'il atteint le corps politique tout entier  - faisant implicitement référence aux attaques du président Trump qui affirmait en août dernier que les juifs qui votaient démocrate étaient déloyaux. 

Cette nuit, le locataire de la maison blanche a appelé lui aussi à "éradiquer" le "fléau de l'antisémitisme".

Le comté de Rockland, où est situé Monsey, est celui qui compte la plus forte proportion de population juive aux Etats-Unis, avec 90.000 personnes soit 31,4% des habitants. "L'Etat de New York a zéro tolérance pour l'antisémitisme et l'assaillant devra faire face à la loi dans toute sa rigueur", a déclaré le gouverneur Cuomo sur Twitter.