Arménie : l'ex-président Kocharyan arrêté pour fraude électorale présumée

  • A
  • A
Robert Kocharyan 1280
Robert Kocharyan est accusé d'avoir truquer la présidentielle de 2008 en faveur de son allié. © HEIKKI SAUKKOMAA / LEHTIKUVA / AFP
Partagez sur :

L'homme politique, qui a dirigé l'Arménie de 1998 à 2008, risque jusqu'à 15 ans de prison.

Les autorités arméniennes ont arrêté vendredi l'ancien président Robert Kocharyan pour avoir "renversé l'ordre constitutionnel" en truquant la présidentielle de 2008 en faveur de son allié. Lors d'une séance, tard en soirée, un tribunal d'Erevan a accédé à la demande des services d'enquête du pays demandant l'arrestation de Robert Kocharyan, un prorusse au pouvoir de 1998 à 2008, qui devra faire face à la justice, a déclaré son avocat Aram Orbelyan.

Des accusations "fausses et politiques". L'homme politique risque jusqu'à 15 ans de prison s'il est reconnu coupable d'avoir fait basculer en 2008 le vote en faveur de son allié de l'époque, Serge Sarkissian. Les partisans du candidat de l'opposition Levon Ter-Petrossian avaient alors dénoncé la fraude électorale. Robert Kocharyan, aujourd'hui âgé de 63 ans, a qualifié de "fausses" et "politiques" les accusations qui pèsent contre lui.

Grandes manifestations. "Je vais aller en prison et je vais me battre jusqu'au bout... J'ai confiance, à terme, d'être vainqueur, car cette accusation criminelle est fabriquée de toutes pièces", a-t-il déclaré avant son arrestation à la chaîne Yerkir. Vainqueur de la présidentielle de 2008, son allié Serge Sarkissian avait dirigé le pays du Caucase jusqu'en avril dernier, avant d'être forcé à la démission par d'importantes manifestations contre son régime.