Après une nouvelle collision, l'US Navy suspend ses opérations

  • A
  • A
Le chef des opérations de la marine américaine a ordonné "une pause opérationnelle" dans le monde entier.
Le chef des opérations de la marine américaine a ordonné "une pause opérationnelle" dans le monde entier. © Joshua FULTON / US NAVY / AFP
Partagez sur :
La marine américaine observe "une pause opérationnelle" suite à une nouvelle collision avec un navire marchand, qui a fait dix disparus et cinq blessés lundi au large de Singapour.

L'US Navy a décidé lundi de suspendre toutes ses opérations à travers le monde après une seconde collision en peu de temps, pendant que les recherches des dix marins américains portés disparus au large de Singapour se poursuivaient.

Une enquête ouverte "sur tous les accidents". Le secrétaire à la Défense Jim Mattis a promis une "enquête approfondie" du Pentagone "sur tous les accidents", afin d'"examiner tous les facteurs", pas uniquement les facteurs "immédiats". Le destroyer lance-missiles USS John S. McCain est entré en collision lundi à 05h24 (19h24 dimanche heure française) avec un pétrolier battant pavillon du Liberia dans le détroit de Singapour, près du détroit de Malacca. Le navire américain faisait route vers le port de la cité-État pour une halte de routine. Une importante opération de secours mobilisant des vaisseaux et des avions de trois pays (Singapour, Malaisie et Etats-Unis) a été lancée pour tenter de retrouver les dix marins américains disparus.

Seconde collision en deux mois. C'est la seconde collision impliquant un navire de guerre américain en peu de temps. Le 17 juin, sept marins avaient péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, au large de la ville japonaise de Yokosuka, où transitent de nombreux porte-conteneurs qui se rendent dans les ports de Tokyo et Yokohama.

"Cette tendance exige une action plus vigoureuse. Pour ce faire, j'ai demandé une pause opérationnelle de toutes nos flottes dans le monde entier", a annoncé lundi le chef des opérations de la marine américaine. Sans fournir davantage de précisions sur cette suspension, l'amiral John Richardson a dit, dans un message vidéo, avoir demandé aux commandants de prendre "toutes les mesures appropriées et immédiates pour s'assurer que les opérations à travers le monde soient sûres et efficaces".