Après Harvey Weinstein, Asia Argento accuse un réalisateur de l'avoir violée

, modifié à
  • A
  • A
L'actrice italienne a affirmé dimanche avoir été violée par deux réalisateurs, sans donner leurs noms
L'actrice italienne a affirmé dimanche avoir été violée par deux réalisateurs, sans donner leurs noms © AFP
Partagez sur :
Asia Argento est l'une des femmes à avoir témoigné dans la presse pour dénoncer les pratiques du producteur hollywoodien. 

Elle est l'une des premières femmes à avoir brisé le silence autour du producteur américain Harvey Weinstein. Dimanche, l'actrice italienne Asia Argento s'est de nouveau exprimée sur Twitter pour dénoncer deux réalisateurs cette fois.

Il "m'a violée alors que j'étais inconsciente." Sur Twitter, l'Italienne s'est jointe à la vague de messages postés avec le mot-clé #BalanceTonPorc, qui dénonce le harcèlement subit au quotidien par des milliers de femmes, pour accuser "un grand réalisateur d'Hollywood" de viol sous GHB.  "Un grand réalisateur d'Hollywood avec un complexe de Napoléon m'a donné du GHB (souvent qualifié de "drogue du viol" pour ses effets désinhibants et sédatifs, ndlr) et m'a violée alors que j'étais inconsciente. J'avais 26 ans", a d'abord raconté Asia Argento, 42 ans désormais.

L'actrice a ajouté dans un second message : "Un réalisateur/acteur italien a sorti son pénis devant moi quand j'avais 16 ans, dans sa caravane alors que nous parlions du 'personnage.'"

Dans un précédent tweet, l'Italienne avait prévenu ses followers : "Je suis sûre que les deux autres hommes qui ont abusé de moi quand j'étais ado et âgée d'une vingtaine d'années font dans leur pantalon à ce moment précis." Asia Argento n'a pour l'instant pas souhaité donner leur nom.

Fille du réalisateur italien Dario Argento, Asia Argento est l'une des femmes à avoir témoigné dans le New Yorker pour dénoncer les pratiques d'Harvey Weinstein. Elle accuse le producteur de l'avoir violée en 1997, dans une chambre d'un hôtel de la côte d'Azur.