prince andrew, virginia giuffre 1:22
  • Copié
Alexis Guilleux, édité par Laura Laplaud
Aux États-Unis, la justice ouvre la voie à un procès contre le prince Andrew, le deuxième fils de la reine d'Angleterre, accusé d'agressions sexuelles. Des accusations en lien avec le scandale Jeffrey Epstein, le financier condamné pour prostitution et mort en détention. Un juge américain estime que la plainte de cette femme est recevable.

Ces derniers mois, ses avocats ont tout fait pour étouffer la plainte . Aux Etats-Unis, un juge fédéral a jugé recevable la plainte d'une femme, Virginia Giuffre, contre le prince Andrew , le fils de la reine d’Angleterre. Il pourrait donc être prochainement confronté à un procès au civil pour agressions sexuelles. Une affaire liée au scandale Jeffrey Epstein puisque le prince était proche du financier américain. 

La plaignante était âgée de 17 ans au moment des faits

C'est par l'intermédiaire de Jeffrey Epstein que le prince Andrew a rencontré Virginia Giuffre alors qu'elle n'avait que 17 ans. La plainte n'est ni vague ni ambiguë, selon le juge qui l'estime recevable. Il n'y a donc pas de raison de la classer sans suite, comme le demandaient les avocats du prince Andrew.

Selon la plaignante, le duc d'York l'aurait agressée sexuellement à trois reprises dans trois lieux différents : Londres, New York et les îles Vierges britanniques, archipel où Jeffrey Epstein possédait une île et aurait accueilli sur place de nombreuses jeunes femmes.

500.000 dollars contre le silence

Le prince Andrew a toujours nié toute agression et affirme même ne pas se souvenir de celle qui s'appelait alors Virginia Roberts. Pourtant, des photos existent, une notamment montrant le prince et la jeune femme tout sourire, se tenant par la taille. Il y avait un espoir, du côté du prince Andrew, de faire annuler cette plainte, car Virginia Giuffre a signé un accord avec Jeffrey Epstein en 2009 : 500.000 dollars contre un engagement de ne pas poursuivre l'homme d'affaires ou d'autres accusés potentiels dans l'entourage du financier.

Le juge a finalement balayé cette requête des avocats du prince. Andrew a maintenant jusqu'à mi-juillet pour répondre à des questions sous serment. Si tous les recours sont épuisés, le procès pourrait se tenir à l'automne.