Star Wars : Lucas perd la bataille des casques

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Un fabricant britannique de reproductions des casques portés par les soldats de l'empire dans la Guerre des étoiles l'a emporté contre les studios de George Lucas, qui lui contestait en justice le droit de vendre ses produits. "Si la Force existe, elle est avec moi depuis 5 ans", s'est exclamé Andrew Ainsworth, qui a gagné une longue bataille juridique pour avoir le droit de vendre ses casques en Grande-Bretagne.

Andrew Ainsworth avait contribué à la conception et à la fabrication des casques blancs originaux des soldats de l'empire galactique, lors de la production du premier film de la saga de George Lucas en 1977. La Cour suprême britannique a confirmé un premier jugement de 2009, selon lequel les casques étaient "fonctionnels" et n'étaient pas des oeuvres d'art, et donc n'étaient pas protégés de la même façon par les lois sur le droit d'auteur. Selon les juges, les casques en 3D ne sont pas assimilables à des sculptures, et à ce titre bénéficient d'une protection de seulement 15 ans à partir de leur date de fabrication, depuis longtemps expirée.

Les avocats de Lucasfilm, les studios de George Lucas, arguaient à l'inverse qu'Andrew Ainsworth devait avoir une licence pour avoir le droit de les vendre au Royaume-Uni. Toutefois, les juges ont donné tort au Britannique en ce qui concerne la vente aux Etats-Unis, ouvrant la voie à de nouvelle poursuites.