Le départ d'Assad sinon rien (rebelles)

  • A
  • A
Partagez sur :

L'opposition syrienne a estimé mercredi que toute solution politique au conflit devait commencer par le départ du président Bachar al-Assad, rejetant indirectement l'appel américano-russe au dialogue pour mettre fin à la guerre. "La coalition nationale salue les efforts internationaux appelant à une solution politique qui réaliserait les aspirations du peuple syrien pour un Etat démocratique, mais celle-ci ne peut commencer qu'avec le départ de Bachar al-Assad et de son régime", selon un communiqué.