L'OIAC a pu examiner un nouveau site en Syrie

  • A
  • A
Partagez sur :

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a pu examiner l'un des derniers sites syriens inaccessible à ses inspecteurs, peut-on lire dans un document auquel Reuters a eu accès jeudi. Selon le document, l'OIAC a recouru à des enregistrements recueillis sur place pour examiner le site qui était l'un des deux derniers que n'avait pu vérifier l'organisation, sur les 23 de ce type déclarés le mois dernier par le gouvernement de Bachar al Assad.

"Le nouveau site contrôlé se trouve dans la région d'Alep et était l'un des deux qui n'ont pas pu être visités auparavant, pour des raisons de sécurité", dit le document. "En cohérence avec la déclaration syrienne, il a été possible de confirmer que le site est démantelé et abandonné depuis longtemps, le bâtiment ayant manifestement subi des dégâts considérables liés aux combats", ajoute-t-il.

Accepté par Damas face à la menace de frappes militaires occidentales après le massacre au gaz sarin du 21 août dans la banlieue de Damas, l'accord américano-russe de septembre prévoit l'élimination de l'arsenal chimique syrien d'ici la mi-2014. Samantha Power, ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies, a cependant manifesté mardi son scepticisme quant à la présentation de l'intégralité de l'arsenal chimique syrien à l'OIAC.