Greenpeace: le dernier militant a quitté la Russie

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le dernier des 26 militants étrangers de Greenpeace amnistiés par les autorités russes, le Polonais Tomasz Dziemianczuk, a quitté dimanche la Russie, un peu plus de 100 jours après avoir été arrêté pour une action dans l'Arctique, se disant déterminé à poursuivre le combat.

"Le militant polonais Tomasz Dziemianczuk a quitté la Russie, il est le 26e et le dernier étranger" des 30 membres de l'équipage d'un navire de Greenpeace arraisonné fin septembre par les garde-côtes russes, a annoncé l'ONG dans un communiqué. "Cela marque le début d'un nouveau chapitre dans la campagne visant à sauver l'Arctique", s'est félicité Greenpeace. 

"Je suis très heureux de rentrer chez moi", a déclaré Tomasz Dziemianczuk, tout en soulignant lui aussi que l'action à cause de laquelle il avait été mis en prison n'était qu'un "grand début de notre campagne pour l'Arctique".