Gbagbo pourrait aller au Togo ou en Angola

  • A
  • A
Partagez sur :

L'Afrique du Sud, le Togo et l'Angola pourraient accueillir le président sortant Laurent Gbagbo si celui-ci acceptait de quitter le pouvoir, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'Union africaine. "L'Afrique du Sud l'a proposé à plusieurs reprises par le passé et le Togo nous fait maintenant savoir qu'il est disposé à l'accueillir", a déclaré un haut responsable de l'UA qui a requis l'anonymat.

"Le Togo n'est toutefois pas une bonne option, il y aura de toutes évidences la crainte qu'il cause des problèmes ou qu'il entrave la paix en Côte d'Ivoire du Togo, qui est très proche de la Côte d'Ivoire. Je parie sur l'Afrique du Sud", a-t-il ajouté. Deux diplomates à Addis Abeba, où siège l'Union africaine, ont également confirmé mercredi que l'Afrique du Sud et le Togo avaient proposé d'accorder l'asile à Laurent Gbagbo.

Un autre diplomate dans la capitale éthiopienne a indiqué que l'Angola était une autre possibilité.