Corée du Nord : flou sur la zone de Kaesong

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La Corée du Nord a renouvelé jeudi sa menace de fermer la zone industrielle de Kaesong, où sont installées des usines de 123 sociétés sud-coréennes, si Séoul continue à évoquer une possible intervention militaire.

"Les marionnettes conservatrices et leurs médias (...) continuent d'affirmer que nous n'oserons rien faire au sujet de la zone industrielle de Kaesong (...) parce que c'est 'une source de cash'", affirme le Comité pour la Réunification pacifique de la mère patrie, une instance de la Corée du Nord, cité par l'agence de presse officielle KCNA. "Si les marionnettes conservatrices du Sud et leurs médias continuent leur campagne de dénigrement (...) nous prendrons la mesure stricte de retirer l'ensemble de nos travailleurs de la zone industrielle de Kaesong", ajoute ce comité.

Le gouvernement sud-coréen a, de son côté, démenti jeudi des informations de presse affirmant que la Corée du Nord avait ordonné à tous les travailleurs sud-coréens de quitter le complexe industriel intercoréen. "Ces informations sont erronées. Les autorités du Nord ont simplement demandé à plusieurs entreprises présentes à Kaesong de leur soumettre une liste des employés devant repartir pour Séoul d'ici le 10 avril", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de la Réunification, en charge des affaires intercoréennes. Plus de 50.000 Nord-Coréens travaillent sur ce site et leur départ entraînerait de fait la fermeture des usines.