Le blob, l'une des plus mystérieuses espèces vivantes, fait son entrée au zoo de Vincennes

  • A
  • A
Partagez sur :
Ni animale ni végétale, cette créature est exposée pour la première fois au monde dans un musée, à partir de samedi, à Vincennes.

C'est une étrange bestiole qui fait son apparition pour la première fois dans un zoo. Le blob sera visible au Parc zoologique de Vincennes à partir de samedi. Cette espèce vivante très étrange n’est ni animale, ni végétale, ni même champignon, mais elle dispose de plusieurs spécificités, comme être quasi immortelle, pouvoir être divisée, manger sans bouche ou se déplacer sans aile ni nageoire.

Installé dans un vivarium, sur une branche d’arbre, le blob est une sorte de cellule rampante, à l’apparence d’une grande feuille de chou de couleur jaune, qui se déplace de trois ou quatre centimètres par heure et grandit chaque jour. Le blob raffole des flocons d’avoine, déteste le sel et fuit la lumière. C’est un être fascinant, qui n’a pas de cerveau mais est tout de même capable d’une forme d’intelligence.

Des différences de comportement

"Si on le met dans un labyrinthe avec de la nourriture à la sortie, il est capable d’optimiser son parcours pour en sortir", explique à Europe 1 Bruno David, le président du Muséum d’Histoire naturelle. "Leurs comportements sont également différents, selon qu’il s’agisse d’un blob japonais, américain, australien ou européen. Par exemple, le blob japonais est plus rapide pour aller chercher sa nourriture, mais s’ils sont en compétition pour se nourrir, le blob japonais est plus pacifique que le blob américain."

Ce phénomène est scruté de près par les scientifiques, qui ont toujours du mal à le définir et à le placer dans l'arbre du vivant. Le blob existe depuis 500 millions d’années, et se trouve principalement dans les forêts. Comme l’être humain, il est issu de la fusion de deux cellules mais il n’a pas de sexe féminin et masculin : le blob possède 720 sexes différents.

Europe 1
Par Laure Dautriche

Les + lus