Un projet de braquage de fourgon en Suisse déjoué sur le fil dans l'Ain

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Huit hommes ont été arrêtés par la police, jeudi dernier dans l'Ain, suspectés d'un projet d'attaque de fourgon transportant des métaux précieux en Suisse. Les suspects, interpellés en pleine forêt, doivent être présentés à un magistrat en vue d'une mise en examen pour "association de malfaiteurs".
REPORTAGE

Un commando de braqueurs chevronnés arrêtés juste avant de passer à l'action, c'est rare, mais c'est arrivé la semaine dernière dans l'Ain. Des policiers ont interpellé, par surprise, huit malfaiteurs de 30 à 50 ans qui étaient sur le point d'aller attaquer un fourgon blindé en Suisse.

Cernés en quelques secondes

Il est 7 heures du matin, jeudi, dans la forêt de Collonges, à moins de dix kilomètres de la Suisse. Le soleil se lève à peine quand huit malfaiteurs se retrouvent à leur point de rendez-vous. Kalachnikov, explosifs, gilets pare-balles, cagoules et voitures volées : tout est prêt pour passer à l'attaque. Ils n'ont qu'une seule chose en tête, le fourgon blindé qu'ils s'apprêtent à braquer dans quelques minutes de l'autre côté de la frontière. Mais au moment de fumer une dernière cigarette, c'est la police judiciaire qui surgit : le RAID, les BRI de Lyon et de Dijon, ainsi que les enquêteurs de la BRB lyonnaise et l'office central contre le crime organisé.

Cernés en quelques secondes, les braqueurs n'ont pas le temps de réagir. Aucun coup de feu n'est tiré. Adieu la Suisse, direction la garde à vue pour quatre jours. Ils ne diront pas un mot aux enquêteurs. Depuis des mois, ces malfrats du milieu lyonnais et isérois étaient dans le collimateur des policiers français et helvétiques, déjouant les surveillances et n'utilisant que des téléphones cryptés. Une attaque déjouée au grand soulagement des Suisses, exaspérés de subir depuis trois ans des attaques de fourgons par des équipes de braqueurs français.

En mai, neuf personnes ont été mises en examen et écrouées dans une de ces affaires, survenue en 2018 et rocambolesque car précédée de l'enlèvement de la fille d'un convoyeur de fonds.

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Cédric Chasseur

Les + lus