Pour la mère d'Alexia, Jonathann Daval est comme "absent de son propre procès"

, modifié à
  • A
  • A
La mère d'Alexia Daval, Isabelle Fouillot, demande la perpétuité pour l'assassin de sa fille, Jonathann Daval. 1:20
La mère d'Alexia Daval, Isabelle Fouillot, demande la perpétuité pour l'assassin de sa fille, Jonathann Daval. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Après quatre jours de procès à la cour d'assises de Haute-Saône, les parents d'Alexia Daval sont frustrés par le manque de coopération de celui qui a avoué l'avoir tué, son mari Jonathann. Alors que le verdict est attendu vendredi, Isabelle Fouillot regrette sur Europe 1 de ne pas avoir pu parler à son gendre pour qu'il explique ce qu'il s'est passé.
TÉMOIGNAGE

"On dirait qu'il est absent de son procès, qu'il n'est pas là. Il n'est pas capable de faire une phrase. Ce n'est que des bribes de mots, des oui, des non... C'est tout", souffle, dépitée, Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval. Après le quatrième jour de procès, il reste très difficile de faire sortir un son de la bouche de Jonathann Daval, qui a déjà avoué avoir tué sa compagne, Alexia Daval, en octobre 2017. Une situation frustrante pour la famille d'Alexia, dont sa mère, qui se confie vendredi matin sur Europe 1. 

La famille d'Alexia, ses parents, sa soeur et son beau-frère, souffrent de ce silence. Les excuses de Jonathann, celui qui les a menés en bateau en jouant pendant un temps les maris éplorés, ne suffisent pas. Ils veulent savoir ce qu'il s'est passé, ce soir d'octobre, il y a trois ans maintenant. "Il y a une raison à ce massacre", s'exclame Isabelle Fouillot au micro d'Europe 1. "On ne tue pas pour un rapport sexuel, on ne tue pas pour deux insultes. On ne tue pas parce qu'il y a une petite morsure sur le bras. Voilà pour moi, ça me paraît, ça me paraît ... Pour moi, il y a une autre raison".

"Je pense qu'il va garder son secret pour lui"

"On a fait quatre jours de procès et je n'ai encore pas pu lui adresser vraiment la parole", s'indigne la mère d'Alexia Daval, qui aimerait pouvoir parler "avec [ses] mots" à son gendre pour essayer de lui tirer les vers du nez et enfin savoir ce qu'il s'est réellement passé. Mais elle n'a plus vraiment d'espoir. "Il ne dit rien, je pense qu'il va garder son secret pour lui. C'est pour nous faire souffrir", murmure-t-elle, résignée. 

Pour l'instant, la seule réponse de Jonathann Daval a été de dire qu'il "a donné la mort" à Alexia. Sinon il "se mure", d'après Isabelle Fouillot. Le verdict du procès est attendu vendredi ou samedi. Isabelle Fouillot espère qu'il écopera de la perpétuité. "Moi, je voudrais bien passer à autre chose, le savoir en prison et qu'il y reste", conclut-elle. 

Europe 1
Par Manon Bernard