L'un des fugitifs les plus recherchés d'Italie interpellé à Roissy

  • A
  • A
Juan Testa a été interpellé à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. (photo d'illustration) 1:40
Juan Testa a été interpellé à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, Jean-Jacques Colombi, directeur des relations internationales à la Direction centrale de la police judiciaire, est revenu sur l'arrestation de Juan Testa, un Espagnol de 36 ans interpellé fin avril à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Recherché pour évasion et viol, il était en cavale depuis dix ans. 

Après dix ans de cavale, Juan Testa a été interpellé à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Cet Espagnol de 36 ans était recherché par les autorités italiennes qui l'avaient inscrit sur la liste des trente principaux fugitifs italiens. Les policiers français l'ont cueilli samedi 25 avril dans la matinée à sa descente d'avion à Roissy, où il était en transit. Sur Europe 1, le directeur des relations internationales à la Direction centrale de la police judiciaire, Jean-Jacques Colombi, revient sur le parcours de ce fugitif et son arrestation. 

"Un ancien trafiquant de drogue, connu pour proxénétisme"

"Juan Testa est un ancien trafiquant de drogue, connu pour proxénétisme, recherché pour évasion et viol. La coopération mise en place depuis trente ans avec les services italiens nous a permis d’apprendre que l’intéressé serait sans doute sur un vol en provenance d’Extrême-Orient", raconte Jean-Jacques Colombi.

Ces dix dernières années, Juan Testa se serait d’abord réfugié au Kirghizistan (pays d'Asie centrale), puis à Taïwan, où il était aussi traqué pour d'autres crimes commis sur place. C’est sans doute sous la pression policière, estime une source proche du dossier, qu’il a tenté de revenir en Europe.

Juan Testa sera livré aux autorités italiennes "le plus rapidement possible"

"Nous avons mis en place une souricière avec les services de la police aux frontières et effectivement, il était sur le vol concerné", se félicite Jean-Jacques Colombi. "Nous l’avons interpellé et conduit chez le procureur de la République", continue le directeur des relations internationales à la Direction centrale de la police judiciaire.

Actuellement, Juan Testa est détenu en France et sera livré aux autorités italiennes "le plus rapidement possible", prévient Jean-Jacques Colombi, "quand la pandémie du Covid-19 rendra les choses plus faciles". 

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Ariel Guez