L'escroc ukrainien blanchissait sa fortune dans un château de Bourgogne

, modifié à
  • A
  • A
L'homme, en fuite, vivait dans un château de Bourgogne.
L'homme, en fuite, vivait dans un château de Bourgogne. © Europol
Partagez sur :
L'homme, arrêté début octobre avec sa compagne et un couple de Moldaves, est soupçonné de corruption à très grande échelle dans son pays, a annoncé mardi Europol.

Un Ukrainien qui menait grand train dans un château de Côte-d'Or datant du 12ème siècle a été arrêté début octobre dans le cadre d'une "affaire complexe de fraude internationale et de blanchiment d'argent", a annoncé mardi l'agence européenne de police criminelle Europol.

Mandat d'arrêt international. Avec ses tuiles vernissées, typiques de la région, le château de La Rochepot, près de Beaune, est un joyau de la Bourgogne. Alors, quand une mystérieuse société luxembourgeoise décide de l'acheter pour 3 millions d'euros, au début de l'année, les gendarmes veulent y voir plus clair.

Ils découvrent rapidement que le véritable acquéreur est un Ukrainien, sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Le trentenaire, en fuite, est soupçonné de corruption à très grande échelle dans son pays. Il était en fait venu blanchir sa fortune en France. 

Faux certificats de décès. En coordination avec Europol, la France, l'Ukraine et le Luxembourg mènent alors une enquête internationale, jusqu'à arrêter le suspect avec sa compagne et un couple de Moldaves. Ils découvrent alors l'étendue de sa richesse : outre le château, les policiers saisissent un modèle rare de Rolls Royce Phantom, mais aussi des bijoux, des toiles de valeur et trois œuvres de Salvador Dali.

Résultat : plus 4 millions et demi d'euros de patrimoine confisqué, une mise en examen et un mandat de dépôt pour ce le fugitif de haut vol qui menait une vie de château. Il y a quatre ans, ce dernier avait fait établir de faux certificats pour annoncer son décès. 

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Margaux Lannuzel

Les + lus