"Gilets jaunes" : deux policiers blessés à Quimper, les forces de l'ordre font usage de lacrymogène

  • A
  • A
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
Quelque 124.000 "gilets jaunes" protestent samedi dans toute la France contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d'achat, au sein de 2.000 rassemblements parfois tendus.

Deux policiers ont été blessés samedi à Quimper après avoir été volontairement heurtés par un véhicule qui prenait part à la manifestation des "gilets jaunes", a annoncé la préfecture du Finistère dans un communiqué.

Les deux policiers ont été pris en charge par les secours, a indiqué la préfecture, sans pouvoir préciser le degré de gravité de leurs blessures. Le conducteur du véhicule a été interpellé. Le préfet du Finistère Pascal Lelarge a condamné "fermement ces débordements inacceptables".

"Les forces de l'ordre sont déployées autour de la préfecture et cela nécessite l'emploi de gaz lacromygène". A 16h30, des heurts opposaient aux abords de la préfecture du Finistère, forces de l'ordre et plusieurs centaines de "gilets jaunes", opposés à la hausse du prix du carburant. "Les forces de l'ordre sont déployées autour de la préfecture et cela nécessite l'emploi de gaz lacromygène", a indiqué la préfecture à l'AFP sans plus de détail. Un peu plus tôt, à Brest, "une manifestante a été légèrement blessée après avoir été percutée par un véhicule à un barrage filtrant installé à un important rond-point" au nord de la ville, a indiqué la préfecture dans un communiqué. Le préfet a appelé "chacun à faire preuve de responsabilité et de prudence, en veillant notamment à ce que ses actions.

Les + lus