Drôme : une attaque au couteau fait deux morts à Romans-sur-Isère

, modifié à
  • A
  • A
Romans sur Isère drôme 0:58
Les faits se sont déroulés vers 11 heures, samedi. © AFP
Partagez sur :
Une attaque au couteau a fait deux morts samedi matin à Romans-sur-Isère, dans la Drôme. L'auteur présumé de l'attaque, un Soudanais de 33 ans, a été interpellé peu après les faits, vers 11 heures. La police judiciaire est saisie de l'enquête. 

Un homme a attaqué au couteau samedi matin plusieurs personnes dans le centre de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, faisant deux morts et quatre blessés avant d'être interpellé, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Le parquet national antiterroriste "en évaluation"

L'auteur présumé, un réfugié soudanais âgé de 33 ans, d'après son titre de séjour, a attaqué plusieurs personnes dans un commerce et dans la rue avant d'être interpellé vers 11 heures, a précisé une source proche de l'enquête. Trois des blessés ont été grièvement atteints. Un premier bilan avait fait état de sept blessés, dont un entre la vie et la mort. 

Le procureur de Valence s'est rendu sur place. La police judiciaire de Lyon est saisie de l'enquête. Le parquet national antiterroriste (PNAT), en lien avec le parquet de Valence, "est en évaluation actuellement" pour savoir s'il se saisit de l'enquête. Selon les informations d'Europe 1, l'homme était inconnu des services de police sous l'identité qu'il déclare et a été interpellé à genoux dans la rue alors qu'il semblait prier. 

"Toute la lumière sera faite", promet Macron

"Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines", a promis Emmanuel Macron sur Twitter, à la mi-journée. 

Qualifiant l'attaque d'"attentat islamiste", Marine Le Pen a quant à elle demandé au gouvernement dans un tweet de "cesser absolument de vider les prisons et les centres d'accueil de demandeurs d'asile".

 

Cette attaque intervient au moment où la France vit sous une constante menace terroriste depuis la vague d'attentats djihadistes sans précédent amorcée en 2015. Depuis le début de l'année, la justice antiterroriste s'est saisie d'une attaque. Le 3 janvier, un jeune homme converti à l'islam et atteint de troubles psychiatriques avait attaqué au couteau dans un parc de Villejuif des promeneurs, faisant un mort et deux blessés, avant d'être abattu par les policiers.