Ce que l'on sait de l'attaque au couteau qui a fait un mort à Villejuif

, modifié à
  • A
  • A
Attaque au couteau Villejuif CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
L'attaque s'est déroulée vers 14 heures dans un parc de Villejuif. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Un homme de 56 ans a été tué vendredi après-midi lors d'une attaque au couteau dans un parc de Villejuif, près de Paris. Deux autres personnes ont été blessées, alors que le suspect a été abattu par la police. 
L'ESSENTIEL

Une personne a été tuée vendredi après-midi lors d'une attaque au couteau dans un parc de Villejuif, près de Paris. Deux autres personnes ont été blessées, dont l'une est en urgence absolue. Le suspect, dont les motivations ne sont pas connues à ce stade, a pris la fuite avant d'être abattu par les policiers. L'assaillant, âgé de 22 ans, souffrait de troubles psychologiques et n'était pas connu pour radicalisation. La piste d'un déséquilibré est privilégié par les enquêteurs. 

Les informations à retenir :

  • Un homme a attaqué trois personnes au couteau dans un parc de Villejuif, près de Paris
  • Un homme de 56 ans est décédé, alors que deux autres personnes sont blessées. 
  • Le suspect, qui a été tué par la police, n'était pas connu pour radicalisation. La piste d'un déséquilibré est privilégié 

Un homme de 56 ans est mort, deux personnes blessées 

Un couple de quinquagénaires a été ciblé "au hasard" dans le parc des Hautes-Bruyères, vendredi vers 14 heures, selon les informations d'Europe 1. Ils étaient tranquillement assis sur un banc quand le suspect a sorti un couteau et s'est jeté sur eux. La victime décédée est l'homme qui a voulu s'interposer entre l'assaillant et sa femme. Il habitait Villejuif et était âgé de 56 ans. 

Sa compagne, blessée dans l'attaque, est en urgence absolue. Une autre femme a également été touchée, plus légèrement. Un peu plus tard dans la soirée, Emmanuel Macron a adressé sur Twitter son "soutien" aux victimes. 

Le suspect, âgé de 22 ans, n'était pas connu pour radicalisation

Le suspect, âgé de 22 ans, a crié "Allah Akbar" devant plusieurs témoins. Cet homme a également "tenté de s'attaquer à d'autres victimes, qui ont réussi à l'éviter", selon la procureure de Créteil. L'assaillant a été abattu par des policiers locaux de la Brigade anti-criminalité (BAC) alors qu'il avait quitté le parc. Il se dirigeait vers un centre commercial situé dans la ville limitrophe de l'Haÿ-les-Roses, selon le maire de cette commune. 

Des équipes de déminage, qui se sont rendues sur place, ont constaté que le suspect n'avait pas d'explosifs sur lui. Par ailleurs, un sac a été retrouvé dans le parc, à une centaine de mètres du lieu où le couple a été pris pour cible, avec à l'intérieur des écrits adressés à Allah et une carte bleue, selon les informations d'Europe 1. L’individu avait un casier judiciaire vierge et n'était pas connu des services de renseignement. Il n'était pas non plus fiché pour radicalisation.

Le jeune homme, qui souffrait de troubles psychologiques, a été hospitalisé plusieurs mois dans un hôpital psychiatrique de Paris. La piste d'un déséquilibré est pour l'instant privilégiée par les enquêteurs.