Double meurtre dans les Cévennes : auditionné, le suspect tient des propos "cohérents"

, modifié à
  • A
  • A
L'homme suspecté de deux meurtres dans les Cévennes est auditionné ce week-end. 1:03
L'homme suspecté de deux meurtres dans les Cévennes est auditionné ce week-end. © Sylvain THOMAS / AFP
Partagez sur :
L'audition de l'auteur présumé d'un double meurtre dans les Cévennes, qui s'est rendu vendredi soir à des gendarmes, a député samedi. L'homme s'exprime "de manière cohérente", selon le procureur de Nîmes. Cette audition doit permettre notamment d'éclaircir ses motivations et de déterminer si son acte était prémédité.

L'audition de l'auteur présumé du double meurtre dans les Cévennes a commencé samedi, et devrait se poursuivre jusqu'à dimanche, a indiqué le procureur de Nîmes. Valentin Marcone, 29 ans, avait pris la fuite mardi dans la forêt cévenole après avoir abattu son patron et l'un de ses collègues dans la scierie où il travaillait, dans le village des Plantiers, dans le Gard. Il s'était finalement rendu vendredi à des gendarmes.

Déterminer la préméditation

Selon le procureur, le suspect s'exprime "de manière cohérente". Il avait déjà été brièvement auditionné au moment de sa reddition, après son placement en garde à vue. Mais "affaibli et hagard", affamé et très fatigué, il avait été vu par un médecin, qui avait confirmé que son état était compatible avec la garde à vue, et "nous avons convenu de le laisser se reposer avant de l'interroger de nouveau", a précisé le magistrat. 

 

Parallèlement, le matériel informatique et le téléphone portable du suspect sont examinés depuis plusieurs jours par les enquêteurs, qui cherchent à déterminer pourquoi il a commis les deux meurtres et s'ils ont été prémédités. Mardi, c'est en effet à la suite d'une simple remarque de son patron, auquel il n'aurait pas dit bonjour, qu'il aurait sorti un pistolet et tiré, l'abattant lui puis un de ses collègues de plusieurs balles dans la tête.

Valentin Marcone devrait à l'issue de cette garde à vue être présenté à un juge d'instruction et mis en examen pour ces deux assassinats.

Europe 1
Par Gwladys Laffitte avec AFP