Deux ans de prison ferme pour un "gilet jaune" arrêté armé à un rond-point

  • A
  • A
Le procureur avait réclamé trois ans de prison ferme à l'encontre du "gilet jaune".
Le procureur avait réclamé trois ans de prison ferme à l'encontre du "gilet jaune". © AFP
Partagez sur :
Un quinquagénaire, interpellé lors d'une altercation avec des policiers en possession d'une arme chargée, a été condamné à deux ans de prison. Plusieurs armes avaient également été retrouvées à son domicile.

Un "gilet jaune" interpellé mercredi en possession d'un pistolet automatique chargé, sur un rond-point de la Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, a été condamné vendredi à deux ans de prison ferme, a-t-on appris auprès de son avocate. Le parquet avait requis trois ans de prison ferme lors de cette audience en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Marseille, a ajouté Me Laurène Dip, confirmant une information de La Provence.

Un arsenal retrouvé à son domicile. Ce quinquagénaire, qui se faisait contrôler après une altercation entre "gilets jaunes" et des policiers près de la sortie de l'autoroute A50, avait frappé un policier. Les forces de l'ordre avaient alors découvert que l'homme portait sur lui une arme chargée. Alors qu'il était placé en garde à vue, les enquêteurs avaient trouvé lors d'une perquisition à son domicile une dizaine d'armes longues, des fusils et des carabines, et d'armes de poing, des pistolets.

Les + lus