Allier : un détenu décède après avoir mis le feu à sa cellule

  • A
  • A
Retrouvé en état d'arrêt cardiaque, le détenu n'a pu être réanimé.
Retrouvé en état d'arrêt cardiaque, le détenu n'a pu être réanimé. © JODY AMIET / AFP
Partagez sur :
Cet homme de 19 ans, qui devait sortir de prison en janvier 2020, a mis le feu à son matelas avec un moyen qui reste encore à déterminer.

Un détenu de 19 ans est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, après avoir été retrouvé inanimé dans sa cellule à laquelle il avait mis le feu dans la maison d'arrêt de Moulins-Yzeure, annonce samedi le parquet. L'alarme incendie s'est déclenchée vendredi peu avant 17 heures. L'homme avait été retrouvé inanimé dans sa cellule du quartier disciplinaire, où il se trouvait seul et d'où émanait de la fumée mais pas de flammes, a précisé le procureur de la République de Cusset (Allier), Eric Neveu.

Il met le feu à la mousse de son matelas. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme avait réussi à mettre le feu, par un moyen qui reste à déterminer, à la mousse de son matelas, qu'il avait déchirée. Une autopsie doit être réalisée mais l'homme serait mort d'une intoxication liée à la fumée, selon la même source. Il se trouvait en arrêt cardiaque lorsqu'il a été retrouvé, selon une source syndicale. Il avait été évacué, après des tentatives de réanimation, vers l'hôpital de Vichy, où il est décédé dans la nuit.

Les autres détenus évacués. Le détenu, natif de l'Allier, qui purgeait des peines pour des faits de violence et vol aggravés, menace de mort ou trafic de stupéfiants, était incarcéré à Moulin-Yzeure depuis le 16 mai et devait sortir de prison en janvier 2020. L'enquête cherchera à déterminer si l'incendie était ou non volontaire, selon le procureur. Il n'y a à ce stade "aucun élément indiquant (que le prisonnier) avait des tendances suicidaires". Les autres détenus avaient été rapidement évacués après le début de l'incendie.

Les + lus