À Nantes, la maison de Dupont de Ligonnès de nouveau à vendre

  • A
  • A
Maison Xavier Dupont de Ligonnès 1280
L’annonce publiée fixe le prix de cette maison à 479.000 euros. © Capture Google Maps
Partagez sur :
Cette bâtisse de 122m2, où ont été retrouvés les corps de la femme et des quatre enfants de Xavier Dupont de Ligonnès, avait déjà été mise en vente en 2015 à un prix très largement inférieur à ceux du marché. 

Le court descriptif laisse penser à un bien d’exception. "Exclusivité. Boulevard Schumann, maison ancienne rénovée avec goût, salon, séjour, cheminée, sur terrasse et jardin, cuisine, lingerie", peut-on lire sur le site d’une agence immobilière nantaise. Sauf que l’édifice en question, sis à deux pas du centre-ville de Nantes, a été le théâtre de l’un des faits divers les plus sordides de la décennie, toujours irrésolu : l’affaire Dupont de Ligonnès.

Cinq morts. Cette annonce de vente a été repérée par Ouest France, qui rappelle que c’est dans cette élégante maison de deux étages qu’ont été retrouvés, dissimulés sous la terrasse, les corps d’Agnès Dupont de Ligonnès, 49 ans, et de ses quatre enfants, Arthur, 20 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans et Benoît, 13 ans. Principal suspect dans cette affaire, le père de famille, Xavier Dupont de Ligonnès, est toujours recherché.

Un prix largement doublé. C’est la seconde fois que cette maison de 122 m2 est remise en vente depuis le drame. En 2015, elle avait été cédée pour environ 200.000 euros à un couple, quand les experts du secteur estimaient sa valeur autour de 400.000 à 450.000 euros. Cette fois, l’annonce fixe son prix à 479.000 euros.

"Le quartier est prisé. La maison vaut plus, mais il est obligatoire de faire part du massacre qui a eu lieu dans cette maison", explique une agente immobilière à Ouest France. "Cela suscite des réactions diverses", reconnait de son côté l’agente immobilière chargée de cette vente, toujours dans les colonnes du quotidien. Elle assure par ailleurs avoir déjà reçu de nombreux appels.