Un douanier se suicide pendant ses vacances

  • A
  • A
Partagez sur :

Le chef de la surveillance douanière de Chamonix, en Haute-Savoie,  s'est suicidé mardi sur son lieu de vacances en Gironde, a indiqué jeudi l'administration, "sans qu'on puisse établir un quelconque lien avec son activité douanière ou ses faits de service". Les syndicats Solidaires et Unsa pointent eux un lien avec ses conditions de travail. L'agent, prénommé Hugues et âgé de 51 ans, était marié et avait des enfants.

"On ne peut que regretter ce décès brutal. Tout le reste est déplacé", a déclaré Marc Galeron, directeur interrégional par intérim des douanes Rhône-Alpes et Auvergne. "C'était un fonctionnaire très estimable, très engagé. Les raisons de son geste restent inexpliquées", a-t-il ajouté.

Dans une violente diatribe titrée "du sang sur les mains", le secrétaire général de l'Unsa douanes, Vincent Thomazo, a accusé l'administration d'être à l'origine de son geste. "Ceux qui connaissaient Hugues le savent; Hugues aimait passionnément la douane et il souffrait de voir avec quel acharnement ses assassins cassaient l'objet de son amour", écrit-il dans un communiqué.

"C'est un agent chevronné qui dégringolait petit à petit", a déclaré pour sa part Philippe Bock, responsable de Solidaires, jugeant le cas "assez emblématique de ce qui se passe en douane", avec des gens "qui bossent avec plutôt des indicateurs chiffrés qu'une logique de mission".