Un zapping 100% Claude Sautet avec la soirée spéciale d'Arte

  • A
  • A
2:31
© Europe 1
Le zapping de demain est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Du lundi au vendredi dans Culture médias, Eva Roque vous livre ses conseils TV pour la soirée. Ce mercredi, elle nous propose le visionnage sur Arte du film "Un cœur en hiver" et du portrait de Claude Sautet qui suivra.

Eva Roque, vous avez craqué pour une soirée thématique proposée par Arte

"Comment ne pas craquer quand une chaîne programme une soirée spéciale sur le cinéaste que je préfère. En l’occurrence, il s'agit de Claude Sautet, mort il y a 21 ans déjà. A 20 h 55, dans l’ambiance enfumée et bruyante d’une brasserie chère au réalisateur, Camille, alias Emmanuel Béart, affronte Stéphane, incarné par Daniel Auteuil. Un cœur en hiver, c'est l’histoire d’une violoniste amoureuse d’un homme qui ne l’aime pas. Un film évoquant la confusion des sentiments, la passion, la mélancolie... Des thèmes récurrents chez Claude Sautet comme vous pourrez le découvrir dans un portrait qui lui est consacré à 22 h 40.

Le cinéma est devenu son langage puis il commence par tourner avec Ventura sur deux films dans les années 60. Un échec. Sautet préfère alors écrire pour les autres. Et puis une rencontre bouleverse sa vie : Romy Schneider. Pour elle, il redevient réalisateur et lui offre Les choses de la vie. Sautet trouve son style : des cafés enfumés, de grandes maisons familiales, de petites entreprises et des sujets qui traversent le temps avec des couples à bout de souffle et la fugacité du bonheur. Il filme la France des années 70 et 80 et il soigne ses acteurs comme Patrick Dewaere.

La mort de Romy Schneider puis celle de Dewaere six semaines plus tard l’anéantissent. Il attendra longtemps avant de reprendre goût au cinéma. Et avant de nous offrir trois grands films : Quelques jours avec moi, Un cœur en hiver et Nelly et monsieur Arnaud dans lequel Michel Serrault incarne un homme qui tente de mettre un peu d’ordre dans son existence alors qu’il est à la fin de sa vie, le portrait en filigrane de Claude Sautet. Une soirée merveilleuse vous attend donc sur Arte."