"The One", "Black Mirror"... la face sombre des nouvelles technologies dans les séries

SAISON 2020 - 2021
  • A
  • A
45:11
Partagez sur :

SERIELAND RECO - Dans "The One", la nouvelle série de science-fiction de Netflix, une société promet aux célibataires de trouver le grand amour grâce à leur ADN. Mais le match ne fonctionne pourtant pas à tous les coups. "Black Mirror", "Stalk" ou encore "Upload" sur Amazon Prime… Comment les nouvelles technologies et ses dérives sont-elles traitées dans les séries ? Qu’est ce que la "datacratie" et comment inspire-t-elle les créateurs de fictions ? Pour y répondre, Eva Roque s’entoure de la rédactrice en chef de Konbini Biiinge, Marion Olité et de deux sociologues spécialistes de "Black Mirror", Claudia Attimonelli et Vincenzo Susca. 

De nos téléphones portables, à nos démarches administratives, en passant par nos rencontres amoureuses… Le numérique est partout, même dans les séries. Depuis quelques années, les nouvelles technologies et les enjeux de société qui en découlent inspirent les créateurs. Mais ce qu'ils préfèrent, c'est imaginer les dérives qui en découlent. 

Du pouvoir de la data dans The One, à la surveillance sur les réseaux sociaux dans Stalk en passant par le transhumanisme dans Upload Comment les mettent-ils en scène ? Quelles questions politiques font naître ces fictions ? 

Dans cet épisode de SERIELAND, Eva Roque décrypte The One et les autres séries sur la face sombre des nouvelles technologies. Elle s’entoure de la journaliste sérivore Marion Olité et de deux sociologues spécialistes de Black Mirror, Claudia Attimonelli et Vincenzo Susca.

La reco de la semaine : The One 

Deux doctorants en sciences, Rebecca Web et James créent The One, une start-up qui promet, grâce à une analyse ADN, de trouver l’âme sœur. Pour cela, ils volent et exploitent les données personnelles de toute une population. En quelques mois, The One devient l’entreprise qui redéfinit les relations amoureuses et régit la vie des individus. 

Avec un pitch original, The One surfe sur la tendance des tests ADN et soulève des questions philosophiques, notamment  sur la place des nouvelles technologies dans nos sociétés. La série mêle science-fiction, polar et philosophie. Nous regrettons que la réalisation ne soit malheureusement pas à la hauteur des enjeux soulevés par cette série anglaise. The One aurait aussi mérité de creuser davantage la dimension politique.

8 épisodes d'environ 45 minutes, à voir sur Netflix 

La chronique coulisse : Star Trek a inspiré l'inventeur du téléphone portable 

Au début des années 1970, la série Star Trek a inspiré à un homme, l’ingénieur Martin Cooper,  une invention de génie : celle du téléphone portable.

SERIELAND vous recommande aussi : Fluide

Cette mini-série retrace le quotidien et l’intimité de deux couples de trentenaires : d’un côté Léo et Emma, de l’autre Esther et Waël. Les deux hommes, dessinateurs de BD et amis se lancent dans un projet fou… Ils entreprennent de concevoir une nouvelle BD, basée sur leur vie et surtout sur leur sexualité.  Pour cela, ils décident de sortir de leur zone de confort et d’oser un tas d’expériences sexuelles ...

Fluide est hilarante, bien rythmée et, derrière l’humour, traite avec intelligence du couple contemporain. L’interprétation est très bonne et les dialogues ciselés ne sombrent jamais dans la vulgarité. On apprécie aussi que la série mette en scène des réflexions d'hommes sur leur sexualité et la manière de s’aimer ! 

10 épisodes de 10 minutes, à voir sur Arte.tv 

Les invités 

Claudia Attimonelli est socio-sémiologue, et Vincenzo Susca, maître de conférences en sociologie. Ils sont les auteurs de l'ouvrage Black Mirror et l’aurore numérique, nos vies après l’humanisme.

Le crush des invités : Devs 

Devs, le département mystérieux d’Amaya, une société high-tech fictive de la Silicon Valley travaille sur d’étranges recherches… Le créateur de l’entreprise cherche à y étudier notre futur à partir de notre passé. Persuadé de l’importance du déterminisme, il cherche à concevoir une technologie pour prédire l’avenir. En parallèle, une employée, Lily, enquête sur Amaya, persuadée que ses agissements ont un lien avec la disparition de son petit-ami… 

Devs est une série déroutante. Les spectateurs doivent accepter de se perdre dans la narration et les jeux sur la temporalité. L'ambiance est particulièrement angoissante et la réalisation très soignée ! 

1 saison, 8 épisodes de 50 minutes, à voir sur MyCanal 

L’équipe de SERIELAND : 

Autrice et présentation : Eva Roque

Chroniqueuse : Clémence Olivier

Réalisation : Christophe Pierrot

Chef de projet édito : Timothée Magot 

Diffusion et édition : Salomé Journo

Préparation : Magali Butault

Les émissions précédentes