Giscard : dans l’ombre d’une certaine affaire de diamants

SAISON 2018 - 2019 , modifié à
  • A
  • A
17:30
Partagez sur :

Pour le troisième épisode de "Nos présidents dans la tourmente", Olivier Duhamel s’intéresse à une crise qui a marqué les années 70 et a coûté sa réélection à Valéry Giscard d’Estaing.

Pas d’émeutes, pas de putsch, pas de manifestations. La "crise" qu’Olivier Duhamel a choisi d’analyser dans le troisième épisode de "Nos présidents dans la tourmente", la nouvelle série produite par Europe 1 Studio, est d’une nature très différente des précédentes. "C’est une affaire rampante qui va le miner", celle des diamants de Bokassa. Mais comment a-t-il fait face ? Et en quoi les institutions l’ont aidé à tenir ?

Ce podcast est réalisé en partenariat avec Acadomia

Abonnez-vous pour écouter tous les épisodes de cette série sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute.

"Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la République dans des conditions aussi imprévues qu’exceptionnelles. Et au début, tout baigne : il est jeune, il est aimé, il est moderne… Et puis, quelques années plus tard, va surgir insidieusement une petite histoire de diamants", résume Olivier Duhamel. Et qui tient aux liens noués par "VGE", passionné de chasse, avec le colonel Bokassa, président de la République centrafricaine

Le 10 octobre 1979, le Canard Enchaîné publie le fac-similé d’une commande de diamants que Bokassa aurait destinée à Valéry Giscard d’Estaing, alors ministre des finances. Le Monde titre "La vérité et l’honneur". "L’affaire prend de l’ampleur et pendant ce temps-là, Giscard se tait, se tait, se tait", rappelle Olivier Duhamel.

Et peu importe si la valeur réelle des diamants a depuis été considérablement revue à la baisse… "Pour VGE, le mal est fait. Il est caricaturé en Louis XV, il est décrit comme un monarque absolu et il perd l’élection présidentielle de 1985. Car nous sommes entrés dans une ère nouvelle de la ‘médiapolitique’ : face à ce genre d’affaires, la Constitution ne peut rien pour vous. Elle ne vous permet que d’aller à la fin de votre mandat. La ‘tourmente’ liée aux diamants de Bokassa, Valéry Giscard d’Estaing n’a jamais réussi à en sortir totalement", conclut Olivier Duhamel.

Au générique de "Nos présidents dans la tourmente"

Une production Europe 1 Studio avec Olivier Duhamel
Réalisation : Thomas Caillet
Préparation : Paul Lahcene
Production : Claire Hazan et Fannie Rascle
Graphisme : Wild Honey
Avec l’aide de l’équipe vidéo d’Europe 1

 

Avec l’aide précieuse du service Documentation d’Europe 1

- Discours d’investiture de Valéry Giscard d’Estaing le 27 mai 1974, document INA
- Reportage de Gérard Fusil pour Europe 1 le 24 décembre 1974 
- Reportage de Jean-Claude Dassier pour Europe 1 le 25 août 1976
- Chronique de Claude Imbert sur Europe 1 le 20 octobre 1979
- Interview de Valéry Giscard d’Estaing le 27 novembre 1979 dans l’émission "Une heure avec le président de la République", document INA

Les émissions précédentes