Trump VS Clinton : après le débat, y a encore débat

SAISON 2016 - 2017 , modifié à
  • A
  • A
3:36
Partagez sur :

Tous les samedis dans l'émission Mediapolis, Claire Hazan revient sur l'actualité et la politique par le prisme des réseaux sociaux.

Après le débat, il y a un autre débat, c’est celui qui consiste à déterminer qui a gagné le premier débat. Et ce débat là -le second- il faut bien entendu le gagner aussi.

 

Je m’explique.

 

Après le face à face de lundi, on peut dire qu’il y a un consensus parmi les médias et les commentateurs politiques : tout le monde s’accorde à dire qu’Hillary Clinton est la grande gagnante. Elle s’en est elle-même félicité sur son compte Twitter, en publiant un montage de tous les titres de presse qui vont dans ce sens.

 

Ce sens… qui ne plaît pas à Donald Trump. Qui contre-attaque cette semaine, sur Twitter et à la télé sur Fox News. C’est lui qui a gagné. Et il a des preuves.

 

SON Trump– « J’ai gagné TOUS les sondages. Celui de Slate, celui de Drudge avec 90% des voix, celui du Time Magazine. J’ai gagné celui de CBS. J’ai gagné tous les sondages… Sauf celui de CNN, mais personne ne regarde CNN»

 

 (et en plus c’est bien connu, CNN c’est qu’une vilaine poignée de démocrates …)

 

De quels sondages parle Trump ? De ceux qui ont inondé Twitter et les sites des médias américains les plus sérieux à la suite du débat. Vous en avez sûrement déjà croisé en ligne, on vous demande simplement de cocher une case pour participer. Et c’est vrai : celui du Time Magazine donne Donald Trump victorieux à 55%, celui de Politico à 57% etc. etc.etc.

Bref, la voix du peuple qui s’exprime à travers ces sondages le nomme gagnant… quand les éditos le disent perdant. Encore une preuve éclatante du complot des médias contre sa personne !

 

Relance : Mais en réalité, on ne peut pas vraiment se fier à ces sondages en ligne n’est-ce pas ?

Exactement. Puisqu’ils ne sont pas basés sur un échantillon représentatif de la population. Tout le monde peut voter, et parfois plusieurs fois.

Et c’est ce qu’ont fait les supporters de Trump, qui sont très organisés et très mobilisés sur le net. Sur plusieurs forums, ils ont listé l’ensemble des sondages proposés en ligne, une cinquantaine de liens, en incitant la communauté à aller voter pour désigner Trump gagnant.

 

C’est une méthode bien connu du web. En 2012, des petits malins avec réussi à placer le dictateur nord-coréen Kim Jong Un la personnalité de l’année dans un sondage en ligne du Time Magazine!

 

Petit bonus de manipulation pour ce débat : certains ont réussi à coup de tweets à placer le hashtag « Trump Won » (Trump a gagné) parmi les mots clés les plus partagés sur Twitter.

 

Relance : Quel est l’intérêt pour Trump et ses supporters? On en revient à ce que vous disiez au début : on doit convaincre pendant le débat… et tout aussi important … après le débat, convaincre qu’on est le gagnant !

Oui, aux Etats-Unis. Le débat - encore plus que chez nous- c’est comme un combat de boxe, un show. Les américains veulent voir celui qui en a le plus dans le ventre, celui qui gagne. D’ailleurs l’expression « gagner le débat» en dit long. Nous en France, on se demanderait plutôt  « mais-qui -selon-vous-a été -le-plus-convaincant ?».

Tout ça explique pourquoi Donald Trump a intérêt à essayer de renverser après coup la perception de ce face à face dans l’opinion publique. Il faudra en tous cas attendre les prochains (vrais) sondages pour savoir si ce débat, et son S.A.V narratif, auront eu ou pas un impact sur les intentions de vote.

Les émissions précédentes