La gamine devenue tortionnaire

SAISON 2019 - 2020 , modifié à
  • A
  • A
26:28
© Europe 1/ Stéphane Oiry
Partagez sur :

À quel point les avocats sont-ils responsables de leurs clients ? Dans le quatrième épisode de "Mon client et moi", le nouveau podcast judiciaire d'Europe 1 Studio, deux avocats pénalistes, Me Clotilde Lepetit et Me Nicolas Salomon, reviennent sur l'affaire qui a bouleversé leur vie. 

La première défend une gamine de la rue poursuivie pour actes de torture et de barbarie commis en réunion. Une jeune fille sans repères, abandonnée par sa famille, baladée de foyer en foyer qu'elle a fui à cause des violences qu'elle subissait, et dont personne n'a perçu le potentiel intellectuel. Le second plaide pour un homme accusé de tentative de viol sur sa compagne. 

Dans le quatrième épisode de "Mon client et moi", le nouveau podcast judiciaire d'Europe 1 Studio porté par la journaliste Margaux Lannuzel, Me Clotilde Lepetit et Me Nicolas Salomon reviennent sur l'affaire qui a transformé leur vision du métier d'avocat. Comment gérer le fait d'avoir la vie d'un client entre ses mains ? Que signifie agir dans l’intérêt de son client ? Et est-ce le rôle des avocats d'aider les justiciables à se réinsérer dans la société ? 

 

Mon client et moi est un podcast Europe 1 Studio

Voix, écriture : Margaux Lannuzel
Production : Adèle Ponticelli
Réalisation : Christophe Daviaud
Illustration : Stéphane Oiry
Edition et diffusion : Clémence Olivier

 

Pour aller plus loin : À quoi correspond le statut de témoin assisté ? 

En écoutant le quatrième épisode de "Mon client et moi", le podcast judiciaire d'Europe 1 Studio vous avez découvert l'histoire de ce client marginal poursuivi pour tentative de viol sur sa compagne. Son avocat, Nicolas Salomon, le défend et obtient qu'il soit placé sous le statut de témoin assisté.

À quoi correspond ce statut ? 

Le témoin assisté est une personne qui est mise en cause au cours d'une information judiciaire mais à l'encontre de laquelle il n'existe pas de faits ou d'éléments graves et/ou concordants pour l'impliquer directement. Le témoin assisté n'est donc pas mis en examen. 

De quels droits disposent le témoin assisté ?

Le témoin assisté bénéficie des droits de la défense : droit à un avocat, droit au silence, accès au dossier, possibilité de faire des demandes d'actes de contre-expertise... Par ailleurs, le témoin assisté ne peut pas être placé sous contrôle judiciaire, placé en détention provisoire ou sous surveillance électronique. A l'audience, il pourra comparaître ou non, mais seulement en tant que témoin.

Ce statut peut évoluer ?

Oui. Si au cours de l'instruction, de nouveaux éléments graves et/ou concordants viennent confirmer l'implication du témoin assisté dans la commission d'une infraction, ce dernier peut être mis en examen. 

Pourquoi a-t-il été mis en place ? 

L'objectif de ce statut créé par la loi du 15 juin 2000 est de faire diminuer le nombre des mises en examen prononcées par les juges d’instruction et se terminant par un non-lieu. Il permet une nuance qui est celle de la réalité et que le droit n'appréhende pas toujours.

 

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

Les émissions précédentes