La fillette qui avait piégé son agresseur

SAISON 2019 - 2020 , modifié à
  • A
  • A
24:33
© Europe 1
Partagez sur :

Comment peut-on défendre un "monstre" ? Dans le troisième épisode de "Mon client et moi", le nouveau podcast judiciaire d'Europe 1 Studio deux avocats pénalistes, Me Julien Fresnault et Me Romain Boulet, répondent à cette question et reviennent sur l'affaire qui a marqué leur vie d'avocat.

Le premier défend un pédophile, un homme accusé d'avoir agressé sexuellement une petite fille, de ses 8 ans à ses 11 ans. La femme de ce dernier, une gardienne d'immeuble, gardait la fillette de temps en temps. Le second plaide pour un tueur en série, un homme qui n'a rien à voir avec l'image du serial killer supérieurement intelligent que l'on a l'habitude de voir dans les fictions. Lui est bourré de tics et profondément lâche. 

Dans le troisième épisode de "Mon client et moi", le nouveau podcast judiciaire d'Europe 1 Studio porté par la journaliste Margaux Lannuzel, Me Julien Fresnault et Me Romain Boulet reviennent sur l'affaire qui a changé leur vision du métier d'avocat. Pourquoi ont-ils accepté de défendre ceux que la société appelle des "monstres" ? Comment gérer l'horreur des faits commis par leur client ? Et d'ailleurs, c'est quoi "un monstre" ? 

Mon client et moi est un podcast Europe 1 Studio

Voix, écriture : Margaux Lannuzel 

Production : Adèle Ponticelli 

Réalisation : Xavier Jolly

Illustration : Stéphane Oiry

Edition et diffusion : Clémence Olivier

Direction Europe 1 Studio : Claire Hazan

 

 

Pour aller plus loin - Un avocat a-t-il le droit de refuser un client ? 

A l'écoute du troisième épisode de "Mon client et moi" vous vous êtes peut-être demandé comment les avocats Romain Boulet et Julien Fresnault avaient fait pour défendre des clients que la société considère comme des "monstres". Auraient-ils pu refuser de plaider pour eux ? La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 précise que tout le monde a le droit d'avoir accès à une défense pleine et entière. Pour autant, les avocats peuvent refuser de défendre certains citoyens. C'est une liberté absolue de l'avocat, qui n'a pas à motiver son refus. 

Toutefois pour un avocat commis d'office, c'est différent. En principe, il a pour obligation de s'occuper du dossier qui lui est attribué. Il peut toutefois refuser un dossier en informant le bâtonnier de ses raisons. Et c'est ce dernier qui décide ou non de le décharger de l'affaire. 

L'avocat est-il parfois contraint de refuser un client ? 

En cas de conflit d'intérêt un avocat doit impérativement refuser un client. "On n'a pas le droit de défendre un client s'il est opposé à un autre de nos clients, si l'accès au dossier permet d'avoir des informations utilisables dans une autre procédure ou si le magistrat en charge du dossier ou l'avocat en face est votre conjoint ou un ancien collaborateur", énumère Romain Boulet. En revanche, il n'est pas interdit de défendre sa femme, son frère ou ses amis. 

 

 

 

 

 Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSoundCloudDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

 

Les émissions précédentes