Vaccins : une nouvelle technique qui évite les rappels

  • A
  • A
2:03
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation avec vous Anicet Mbida. Bonjour ! Une innovation médicale qui devrait plaire aux étourdis. Une technique de vaccination qui évite d’avoir à faire des rappels. On sera toujours à jour dans ses vaccins.

Plus besoin de se faire piquer et repiquer régulièrement. Il suffira de souffrir une fois et on vous injectera l’ensemble des vaccins et des rappels. Ils vont ensuite se diffuser automatiquement, au fur et à mesure, à des dates programmées à l’avance. C’est une technique qui a été mise au point par des chercheurs du MIT aux Etats-Unis : une injection avec des micro capsules de vaccins capables de s’ouvrir à des intervalles précis.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’on pourra regrouper tous les vaccins en un seul ?

Exactement. Ce sera très pratiques pour les bébés notamment. Il suffira de les vacciner à la naissance et le BCG se déclenchera automatiquement au bout d’un 1 mois, le Tétanos au bout de 4, le ROR à un an, etc. Tout cela, sans avoir à faire les rappels et sans traumatiser les enfants avec des piqûres à répétition. Cela oblige quand même à revoir les vaccins actuels. Vous savez que certains doivent être conservés au frigo. Donc évidemment, ils auraient du mal à tenir pendant des mois, dans les veines, à la température du corps.

Mais c’est une technique qui intéresse déjà beaucoup la médecine humanitaire. Car elle permettrait de faire des campagnes de vaccination plus efficaces. Puisque les enfants pourraient être vaccinés contre plusieurs maladies en une fois, sans avoir à faire des rappels.

C’est déjà utilisable par les médecins ?

Non, mais ça ne devrait plus tarder puisque les tests cliniques se terminent en ce moment. Et en cette journée mondiale de la lutte contre le Sida, on réfléchit aussi à utiliser cette technique pour les trithérapies. Vous savez que les anti-rétroviraux sont devenus très efficaces contre le VIH. Mais à une condition (qui n’est pas anodine) : il faut prendre de 2 à 5 comprimés tous les jours. Donc une discipline pas toujours évidente à tenir. Avec ce "multi-médicament en un seul" on aura moins de chance d’oublier.