La Ligue des Champions se terminera en mode mini-tournoi à Lisbonne

  • A
  • A
2:43
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le Comité Exécutif de l'UEFA a annoncé que la phase finale de la Ligue des Champions se tiendra à Lisbonne pour un "final 8". Les quarts de finale se tiendront du 12 au 15 août, Les demi-finales sont programmées les 18 et 19 août et la finale aura lieu le 23 août.

La Ligue des Champions va se terminer par un Final 8 à Lisbonne au mois d’août. Des quarts de finale à la finale, des matches simples, pas d’allers et retours. Pour Virginie Phulpin, cette formule inédite peut être passionnante, mais cette édition 2020 risque d’avoir moins de valeur que les autres. 

On va avoir les huit meilleures équipes d’Europe réunies en un lieu unique entre le 12 et le 23 août. 11 jours de foot avec des matches à élimination directe pour sacrer le champion d’Europe 2020 ! Il y a presque de quoi oublier un été sans Euro. L’obsession de l’UEFA, c’était d’aller au bout de sa compétition phare, surtout pour des questions de droits télé, on ne va pas se mentir. Il fallait bien innover, et Virginie Phulpin trouve que la solution est plutôt bien trouvée. Ça se passe à Lisbonne, une ville peu touchée par la pandémie. Il y a deux grands stades pour accueillir les matches. Et les équipes vont naviguer entre leur hôtel, le centre d’entraînement et le stade, sans contact avec le monde extérieur. Pour le public c’est encore flou, mais on a bien compris que la priorité de l’UEFA était de jouer cette Ligue des Champions, le reste n’est que littérature. 

Le problème, c’est quelle valeur aura cette édition ? Virginie Phulpin a peur que l’équipe victorieuse, à la fin, subisse les mêmes railleries que les élèves qui auront obtenu le bac cette année. Ah oui, champion d’Europe 2020 ? Vu les conditions, ça ne compte pas vraiment, ça n’est pas la vraie compétition. Si jamais le Paris Saint-Germain gagnait la première Ligue des Champions de son histoire, on entend d’ici les sarcasmes des supporters adverses sur une victoire tronquée, et les blagues sur le fait que forcément, les Parisiens ne pouvaient pas subir de remontada puisqu’il n’y a pas de matches retours. 

Pour le PSG et Lyon, ça va quand même être compliqué, vu que les clubs français n’auront quasiment pas joué avant.

Évidemment que ça va être un vrai problème pour les clubs français. Pour jouer son 8e de finale retour contre la Juventus de Turin, l’OL n’aura dans les jambes qu’une finale de coupe de la ligue et peut-être un tournoi amical. Pour le PSG, les finales des deux coupes. Ça fait juste par rapport aux clubs qui auront tous repris leurs championnats. Virginie Phulpin a entendu le président de l’UEFA dire ce mercredi que l’arrêt du championnat de France avait été une décision prématurée. C’est fascinant les résistants de la dernière heure. L’obsession, c’était la ligue des champions, mais un dialogue pour essayer d’harmoniser les reprises ou non reprises des championnats, on n’en a pas entendu parler. Mais c’est vrai, il va y avoir un vrai problème d’équité, et c’est aussi pour ça qu’elle pense que cette édition de la Ligue des Champions n’aura pas exactement la même valeur que les autres années. Ça va être attractif, mais ça aura plus des airs de tournoi de pré-saison que de phase finale à proprement parler. Même s’il y a un trophée au bout. Autant dire qu’on risque d’avoir des surprises sur le terrain.