Un manifeste écologique destiné aux enfants

  • A
  • A
Il était une fois est une chronique de l'émission La voix est livre
Partagez sur :

Comme chaque semaine, nous vous présentons un livre jeunesse. Aujourd'hui, Victor Dhollande vous conseille Ne change jamais.

L’auteure jeunesse Marie Desplechin est sensible depuis pas mal d’années à la question de l’environnement. Et elle a eu une idée un jour, de celles qui vous tombent dessus sans trop savoir pourquoi. "La plupart des défauts qu'on reproches aux ados, en fait, ça peut être des qualités et des qualités dans le monde qu'ils vont connaître dans 25 ou 30 ans", explique Marie Desplechin. "Au lieu de leur donner des injonctions, en les traitant comme d'habitude comme des irresponsables qui doivent s'aligner sur nos comportements, il vaut mieux leur dire de garder ces vertus". De cette réflexion est née l'idée de ce livre pour les 8-13 ans, Ne change jamais*. 

Une histoire, une documentation et des solutions. Marie Desplechin va aborder tous les thèmes liés à l’écologie comme le gaspillage alimentaire, le drame de l’industrie textile, la folie consumériste, ... et ce qui est intéressant c’est qu'elle s’adresse aux enfants de manière positive. Il n’est pas question ici de les culpabiliser sur notre monde qui change. Elle le dit très bien d’ailleurs, c’est de sa faute, ou plutôt de sa génération si on en est arrivé à ce stade de pollution ! Avec une articulation très intelligente, elle va interpeller les ados et pré-ados donc sur cette question environnementale. Elle décortique en fait en trois parties chaque thème lié à l’écologie. D’abord une petite histoire amusante racontée par une adolescente où elle évoque son quotidien. Ensuite, une documentation précise et concise sur le thème abordé, pourquoi l’industrie textile est l’une des plus polluantes, pourquoi l’eau potable est si précieuse... Et elle termine chacun de ses 20 petits chapitres par des réponses, des solutions concrètes qui existent pour agir pour la planète. 

 

Et pour ce manifeste à l’adresse des citoyens en herbe, Marie Desplechin leur lance un message. "Garde ta capacité à te mettre en colère. Garde ta capacité à t'indigner". Et de poursuivre : "Il n'y a que les gosses qui ne comprennent pas que des gens dorment dans la rue. Ce qui est horrible quand vous vieillissez, peu à peu, vous ne le voyez plus". 

* Ne change jamais de Marie Desplechin (L'école des loisirs)