Tenir debout dans la nuit, un livre sur le consentement pour les ados

  • A
  • A
3:17
Il était une fois est une chronique de l'émission La voix est livre
Partagez sur :

Comme chaque semaine, nous vous présentons un livre jeunesse. Aujourd'hui, Victor Dhollande vous conseille Tenir debout dans la nuit. 

C’est l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Lalie. Elle grandit à Nantes seule avec sa mère. Son père l’a abandonnée quand elle avait 18 mois. Un jour, son ami Piotr lui propose de partir avec lui et sa mère à New York pour les vacances scolaires. Piotr est tout le contraire de Lalie. Il vient d’une famille riche, il a l'élocution facile et . Elle habite dans un petit appartement avec sa maman, elle est plus introvertie. Mais ce rêve, elle veut y croire. Elle s’y accroche et réussit à partir. Sauf que tout se passe mal là-bas. Dès son arrivée, Piotr veut coucher avec Lalie. Elle non. Elle est en fait victime d’une tentative de viol.

Le rapport dominants-dominés très bien expliqué. C’est donc un roman* sur le consentement. Un sujet énormément traité en ce moment. Mais c’est sans aucun doute le plus brillant de tous ceux que j’ai pu lire sur ce sujet ces deux dernières années. Après cette tentative de viol, Lalie réussit à s’enfuir. Elle est toute seule dans les rues de New York et grâce à des flash back très intelligents, on comprend bien la différence entre les dominants et les dominés. Comment depuis qu’elle est à l’école primaire, elle a arrêté de porter des jupes à cause des gros lourdauds qui voulaient voir sa culotte, comment elle s’est confortée elle-même dans sa position de femme dominée. Et elle s’en veut beaucoup, tout le temps. J

"Nécessaire de s'adresser aux ados sur ce sujet". Un roman à lire à partir de 14-15 ans mais c’est aussi à vous de juger en tant que parent si votre adolescent est prêt, s’il a les épaules assez larges pour lire ce genre de texte. "J'avais envie d'adresser ce roman à des adolescents, de par son sujet, de par ce qu'il raconte", confie l'auteur Eric Pessan. "Je trouvais nécessaire de tendre un livre vers des ados parce que les questions qui sont en jeu dans le roman, sur le respect, le respect sexuel, concernent à mon avis énormément les adolescents. Et ces questions peuvent devenir des questions d'éducation chez les adolescents".

C’est très, très bien écrit, juste aussi. Aucune position intellectuelle mais un roman remarquable. Et soulignons aussi la performance : Eric Pessan écrit son livre à la première personne. Il s’est donc glissé dans la peau de cet adolescente de 16 ans. 

* Tenir debout dans la nuit d’Eric Pessan (L’école des loisirs)