Il était une fois : L'homme qui plantait des arbres

  • A
  • A
Il était une fois est une chronique de l'émission La voix est livre
Partagez sur :

Comme chaque semaine, nous vous présentons un livre jeunesse. Aujourd'hui, Victor Dhollande vous fait découvrir L'homme qui plantait des arbres. 

Jean Giono est lui-même le narrateur de cette très belle histoire*. Celle d’une région aride et sauvage, en Provence et d’un homme. Un berger solitaire qui choisit soigneusement des glands pour les semer dans la terre avec  une longue tige de fer. Tous les jours, Elzéard Bouffier, c’est le nom du berger, replante des centaines d’arbres dans cette plaine située non loin du Mont-Ventoux. Et grâce à ce travail extrêmement méticuleux, ces collines nues du début du 20e siècle vont donner naissance, au fil des ans, à une grande forêt pleine de vie.

Un conte écologique avant-gardiste. Ce berger parle peu mais il continue sa tâche avec une obstination sans limite. Cette persévérance force le respect de Jean Giono. Ce texte a été écrit en 1953. A cette époque, les combats écologiques n’avaient pas du tout commencé. Ce roman est parfaitement adapté pour les enfants de 8-9 ans. Il transpire l’amour de la nature, le respect et la sagesse de l’homme quand il s’agenouille simplement pour toucher la terre, la sentir et faire corps avec elle.

La nouvelle peau de la collection Folio Cadet. Oui publiée dans la collection Folio Cadet qui s’est offert un joli relooking en ce début d’année. L’occasion pour les enfants à partir de 7 ans de découvrir, en poche, des grands auteurs comme Giono mais aussi Marguerite Yourcenar ou Jean-Marie Le Clézio. Au passage, il faut saluer le superbe travail d’Olivier Desvaux, l’illustrateur. Avec son chevalet et sa peinture à l’huile, il est parti sur ces terres de Provence pour mettre en valeur ces magnifiques paysages que Giono décrit avec beaucoup de poésie.

L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono (Éditions Gallimard Jeunesse)