Des super-héros qui ne sauveront pas l'humanité

, modifié à
  • A
  • A
Il était une fois est une chronique de l'émission La voix est livre
Partagez sur :

Comme chaque semaine, nous vous présentons un livre jeunesse. Aujourd'hui, Victor Dhollande vous fait découvrir Les super-héros super pas au point. 

Je vous présente Super invisible man qui a le déroutant super-pouvoir de devenir invisible... mais seulement dans le noir pour l’instant ! Il y a également Super Cactus-woman qui a le super-pouvoir de marcher sur les cactus mais ça lui fait super mal.... Super Baleine Man balaise dans son genre qui l’épatant super-pouvoir de parler aux baleines mais sans être vraiment certain qu’elles le comprennent. Ou encore Super pluie man qui a le remarquable super-pouvoir de déclencher instantanément la pluie quelque part dans le monde... mais sans pouvoir choisir où ! Bref, vous l’avez compris, des super-héros ratés mais qui nous font rire, qu’on a même envie d’aider parfois... un livre* qui rappelle une chanson géniale de Aldebert intitulée les super-pouvoirs pourris...

A lire à partir de 5 ans. Vous pouvez commencer à le lire à vos enfants à partir de 5 ans mais ils adoreront le découvrir tout seul quand ils apprennent à lire à partir du CP. Ce livre est présenté dans un format BD avec des illustrations géniales de Walter Glassof... Pour chaque double page un super-héros... à chaque fois, le super héros a l’impression d’être génial, de détenir le super-pouvoir du siècle... les costumes sont vraiment hilarants... comme Super crotte de nez-man qui a l’emballant pouvoir de transformer les crottes de nez en jolis chewing-gums roses sauf que le goût reste crotte de nez... vous l’avez compris, ces losers magnifiques ne sauveront pas l’humanité comme Super Man, ils ne font pas non plus peur aux méchants comme Batman ou Spiderman... mais ils ont le mérite d’amuser les enfants.... une fois le livre refermé, eux aussi, vous verrez s’inventeront toutes sortes de super pouvoirs pourris... 

Super héros super pas au point de Pierre-Dominique Burgaud et Walter Glassof (Actes Sud junior)