Pourquoi le compost est-il une fausse bonne idée ?

, modifié à
  • A
  • A
2:51
Notre planète est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Alors que tout le monde vante les mérites du compost, Fanny Agostini nous explique qu'il a aussi des points faibles. Si vous avez la chance d’avoir un terrain mettez directement vos déchets organique sur le sol, vous le nourrirez quatre fois mieux.

Fanny Agostini termine la semaine en nous disant que composter c’est gaspiller. Faire du compost ne serait finalement pas une bonne idée ?

Pour comprendre là où Fanny Agostini veut en venir, il faut d’abord connaitre les rudiments sur le fonctionnement du sol. Quand une plante pousse, son but dans la vie est de se reproduire et donc d’arriver à maturité et de faire des graines. Ensuite elle va mourir et se décomposer sur le sol. Les tiges ou les feuilles vont servir de nourriture pour tout un petit monde, les champignons, les insectes et les vers de terre qui vont digérer cette matière et créer de l’humus qui lui-même va être mangé par des bactéries qui vont in fine produire des éléments minéraux: Voilà une boucle complète d’un sol vivant, avec une multitude d’étapes bien rodée depuis au moins deux milliards d’année et c’est ce recyclage constant des débris végétaux qui va garantir une fertilité permanente à la sortie.

Or, quand on fait du compost on va court-circuiter une étape?

C’est un peu ça le bug dans notre volonté de bien faire avec le compost, on grille une étape. Faire un compost c’est perdre énormément d’énergie qui ne sert pas à nourrir le cycle. Par exemple sur un kilo de vos restes alimentaires que vous mettez au compost, il va y avoir fermentation et réduction de la masse, au bout du compte en quelques mois, il ne vous restera que quelques centaines de grammes. Une partie se sera évaporée, en produisant au passage du CO2 et du méthane. Cette énergie est gaspillée car elle ne va pas rentrer dans le cycle.

En mettant du compost au sol, on nourrit directement les bactéries ?

On court-circuite une partie de la chaîne alimentaire, la fertilité du sol va être booster temporairement alors que l’optimiser, il faut imiter la nature et laisser un maximum de végétation fraîche s’auto dégrader sur place. C’est comme ça que l’on peut conserver des sols plein de vie. Si vous avez la chance d’avoir un terrain mettez directement vos déchets organique sur le sol, vous le nourrirez quatre fois mieux. Enfin, si vous habitez en ville, il vaut mieux en effet composter ces déchets plutôt que de les mettre à la poubelle.