Le mystère résolu du Toxoplasma : quand les souris n'ont plus peur des chats

, modifié à
  • A
  • A
2:27
© Europe 1
Rendez-vous à la ferme est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h30 - 9h
Partagez sur :

On le sait, le chat peut engendrer une maladie souvent très bénigne : la toxoplasmose. Mais ce que nous apprend Fanny Agostini lundi, c'est que le parasite qui est en responsable, le Toxoplasma, est capable de changer le comportement des souris pour parvenir à ses fins et arriver jusqu'au félin. 

Fanny, le confinement est propice à l’observation du comportement de ses animaux de compagnie. Et vous avez remarqué quelque chose de surprenant chez votre chat.

D’improbable même. Un phénomène presque contre-nature, qui est pourtant une de ces extravagances ingénieuses du vivant. Avez-vous déjà entendu parler de souris qui se jettent elles-même dans la gueule de leur pire ennemi, le chat ? Le chat, qui est le prédateur naturel des rongeurs qui ont appris à le craindre et à le fuir au cours de l’évolution. Mais alors, quelle est donc la raison qui pousse les souris au suicide en les amenant à enfreindre ce que leur dicte leur instinct ?

Vous avez découvert que cela vient d’un parasite.

Le minuscule Toxoplasma, connu indirectement par la maladie qu’il cause : la toxoplasmose. Très souvent bénigne, la toxoplasmose peut néanmoins se développer chez de nombreuses espèces, dont l’humain. Sa particularité, c’est que pour engendrer une descendance, le Toxoplasma n’a pas d’autre choix que de trouver l’hôte idéal et définitif qui lui fournira les bonnes conditions de reproduction. Et cet hôte, c’est le chat, car son intestin satisfait toutes les exigences du petit parasite qui peut alors s’y développer.

Donc si j’ai bien compris, trouver un chat est une quête essentielle à la survie de ce parasite. Mais quel rapport avec les souris ?

Le Toxoplasma a l’incroyable pouvoir de manipuler les esprits. Il est capable de modifier le comportement des souris pour se rapprocher au plus près du chat. Quand une souris est infectée par le Toxoplasma, cela va bloquer les mécanismes chimiques qui engendrent une réaction de peur, et intensifier la curiosité du rongeur. Au lieu de fuir instinctivement en présence d’un chat, la souris parasitée va développer une irrésistible attraction pour le prédateur. Une fois dévorée par le chat, la souris va libérer le parasite, qui pourra cette fois venir coloniser le chat.

Concernant l’humain, on sait que plus d’une personne sur trois dans le monde est porteuse du parasite. De quoi se poser la question de notre attirance irrépressible pour les félins domestiques. Ne serions-nous pas pilotés, tout comme le sont les souris ? A méditer.