Facebook : nouvelles révélations autour du scandale Cambridge Analytica

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
1:52
© EMMANUEL DUNAND / AFP
    Partagez sur :

    Le réseau social a annoncé que 87 millions de personnes étaient concernées par l'utilisation frauduleuses de leurs données personnelles. Les premières estimations parlaient de 50 millions d'utilisateurs.

    Cambrdige Analytica et Facebook de nouveau à la Une de l'actualité. La société britannique qui est accusée d'avoir récupéré les données des utilisateurs américains de Facebook à des fins électorales, notamment pour la campagne présidentielle de Donald Trump, sans en informer les utilisateurs, aurait eu accès à plus d'informations que ne le révélaient les premières estimations. "Jusqu'à 87 millions de personnes" seraient concernées, selon un communiqué diffusé par Facebook mercredi soir.

    L'information était un peu cachée. Seulement une phrase tout en bas d'un communiqué qui présente les nouvelles mesures de Facebook pour garantir à ses utilisateurs le respect de leurs données personnelles. Une démarche qui n'a rien d'étonnant puisque qu'avec une telle annonce Facebook remet une pièce dans la machine après deux semaines de polémique. Une polémique qui lui avait fait perdre plusieurs dizaines de milliards de bourse et avait forcé Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social, a s'expliqué dans plusieurs médias pour répondre aux accusations.

    Des fonctions polémiques désactivées

    Pour ne pas trop raviver l'incendie, Mark Zuckerberg a d'ailleurs répondu aux questions de quelques journalistes américains dans la nuit, très peu de temps après la diffusion du communiqué. Un moyen de contre-balancer immédiatement les révélations sur le nombre de personnes touchées. Lors de cette conférence téléphonique, le patron du réseau social a d'abord rappelé les mesures prises par Facebook. L'accès aux paramètres de confidentialité a déjà été simplifié pour permettre aux utilisateurs de les changer plus facilement.

    Les accès des applications vont aussi êtres limités. Facebook permet par exemple de créer des événements et d'inviter des amis à y participer, comme un groupe privé dans lequel chaque invité peut publier des messages et jusqu'à présent certaines applications pouvaient, en plus de l'heure et du lieu de l'événement, accéder à la liste des invités et aux messages postés sur le groupe. C'est terminé. Terminé également la fonction qui permettait de retrouver une personne simplement en saisissant son numéro de portable dans la barre de recherche de Facebook à la façon d'un annuaire inversé géant.

    Les émissions précédentes