Qu'est-ce que le phénomène de l’auto édition ?

SAISON 2015 - 2016 , modifié à
  • A
  • A
2:00
Partagez sur :

Chaque matin, Anne Le Gall nous présente une nouveauté ou une innovation pour faciliter notre quotidien.

Le succès de l'auto édition permet à des auteurs anonymes de publier leurs œuvres sur des supports numériques sans passer par les méandres des maisons d’édition.

 
Dans le domaine, le site Amazon fait en ce moment pas mal parler de lui avec son deuxième concours des plumes francophone d'auteur autoédités.
Les lecteurs peuvent d'ailleurs jusqu'au 31 août donner leur avis sur les ouvrages en compétition en ligne sur Kindle direct Publishing.
Le gagnant sera désigné en septembre sur des critères de popularité et de qualité avec à la clé pour le lauréat: un prix de 3.000 euros et 20.000 euros de soutien publicitaire.

Évidemment bien au-delà de ce concours, l'auto-édition est devenu un nouveau business. Les pionniers comme Le Publieur.com se sont lancés il y a plus de 10 ans et les plates-formes d’Édition numérique se sont multipliées ces dernières années. Il suffit de taper "auto édition" dans un moteur de recherche pour tomber dessus avec parfois de belles histoires à la clé .
On trouve dans le top 100 des meilleures ventes e-books sur l'année 2015, une trentaine d'auteurs autoédités notamment Fidèle au poste d'Amélie Antoine, Hier encore c'était l'été de Julie de Lestrange, Souviens toi Rose d‘Isabelle Rozenn-Mari, Projet Anastasis de Jacques Vandroux ou La pudeur des sentiments de Dalila Heuse. Voilà pour les cinq premiers.

Comment ça fonctionne financièrement  pour l'auteur ?

Le principe c'est que l'auteur touche les 3/4 des recettes mais le livre numérique coûte moins cher qu'une baguette de pain. Agnes Martin Lugand, l'auteur du livre Les gens heureux lisent et boivent du café, qui a au départ auto édité son livre, l'a mis en vente à 89 centimes d'euros au départ. Malgré ce prix faible de vente, cette édition numérique lui a permis d'apparaitre dans un classement des meilleurs ventes de livres numérique.
Elle a été repérée par les Éditions Michel Lafon et a fini par être éditée sur papier avec succès.

Ça ne marche pas à tous les coup, loin de là, mais il faut voir cette auto édition comme une vitrine.

L’Édition numérique peut être l’occasion pour les auteurs anonymes de se lancer. Selon un sondage Odoxa, un Français sur trois a déjà écrit ou songé à écrire un livre.

Les émissions précédentes