Le "court-voiturage" pour les petits trajets

SAISON 2015 - 2016 , modifié à
  • A
  • A
2:14
© AFP
Partagez sur :

Le covoiturage a fait ses preuves, mais surtout sur de longues distances. De plus en plus de services proposent de le décliner sur de plus petits parcours.

Vous nous parlez ce matin de "court-voiturage" ?

Du covoiturage sur courtes distances. Typiquement le trajet domicile-travail, car 98% des voyages en voiture se font sur de petites distances. Pour ces trajets les services classiques de covoiturage ne fonctionnent pas car chercher tous les jours un passager, éventuellement faire un détour différent pour le chercher, ça prend trop de temps, ça prend trop d'énergie. C'est pour cela que plusieurs sociétés se sont lancées dans le "court-voiturage" avec différents concepts. Par exemple le site WayzUp qui se charge de trouver des personnes à coté de chez-vous et qui voudraient partager une voiture. C'est vraiment un site de covoiturage local. Le service est présent notamment en Ile-de-France dans des zones qui ne sont pas forcément très bien desservies par les transports en commun.

Est-ce que ça coûte cher ?

10 centimes d'euro par kilomètre pour le passager. Dans le même registre, il y a aussi la start-up ecov qui expérimente des stations avec un mobilier urbain connecté. Les passagers inscrivent leur itinéraire et il s'inscrit sur le bon axe sur la bonne route. Finalement l'entreprise réinvente le panneau "stop" en plus moderne. L'annonce circule en plus sur Internet, ce qui multiplie les chances qu'une voiture s'arrête. Une fois qu'un conducteur vous prend à bord, vous lui remettez un ticket imprimé à une borne. Il n'y a donc pas d'échange d'argent, tout transite par le site.

Dernier concept, il y a les start-up qui comptent sur les algorithmes pour définir le meilleur service.

C'est à dire ?

Des algorithmes qui analysent les horaires et trajets réguliers des abonnés ce qui permet d'anticiper la mise en relation entre plusieurs personnes qui voudraient effectuer un trajet ensemble de manière récurrente. 40% des trajets courts pourraient ainsi être faits en covoiturage nous dit ce site (karos).

Les émissions précédentes