1:20
  • Copié

Condamné en 1994 à 18 ans de réclusion pour le meurtre de Ghislaine Marchal en 1991, Omar Raddad avait bénéficié d'une grâce partielle de Jacques Chirac, puis d'une libération conditionnelle en 1998. Mais il tente toujours de prouver son innocence, et sa défense doit déposer jeudi une requête en révision de sa condamnation.