4:02
  • Copié

Jeudi, Emmanuel Macron a dit "reconnaître (les) responsabilités" de la France dans le génocide de 1994 au Rwanda, mais n'a pas formulé d'excuses explicites au nom de la France. Une façon pour le président de la République d'apaiser les relations avec le Rwanda, tout en évitant tout procès en repentance.