TF1 ressort les masques, Mélenchon plante France 2, Salto se dévoile, Ferroni fait ses premiers pas et le couvre-feu rebat les cartes

  • A
  • A
10:05
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Jean-Luc Mélenchon a posé un lapin à l'émission politique "Vous avez la parole" ce jeudi soir sur France 2. Le service de streaming français Salto sera lancé mardi prochain. TF1 lance la deuxième saison de "Mask Singer" ce samedi. La nouvelle émission de Laurent Ruquier sur France 2 doit s’adapter au couvre-feu, elle s'intitulera donc désormais "On est presque en direct" et sera enregistrée plus tôt dans la journée. "TPMP" sera désormais enregistré 45 minutes plus tôt, dans les conditions du direct évidemment. Le tournage se terminera à 20h30 pour permettre à ses spectateurs de rentrer chez eux. Ce soir à 22h40, Teva lance une nouvelle émission qui s’appelle "Piquantes", un talk-show animé par l'humoriste Nicole Ferroni.

Le lapin posé par Jean-Luc Mélenchon à France 2.

Ce jeudi, le leader de la France insoumise était annoncé dans l’émission "Vous avez la parole". Léa Salamé et Thomas Sotto avaient installé le plateau de leur émission à Marseille pour interroger le ministre de la Santé, Olivier Veran, et le député des Bouches du Rhône devait faire partie des intervenants du débat. Sauf qu’un peu avant 20h, Jean-Luc Mélenchon a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il ne participerait pas à l’émission suite à un changement dans son organisation. "Je devais faire l'ouverture pour répondre à Macron d'hier soir. Un autre déroulement s'est mis en place en dernière minute. France 2 dit que c'est à la demande du ministre Véran. Je ne le crois pas. C'est le résultat de la pagaille et des mauvaises pratiques de cette équipe dont tous les politiques invités se sont plaints. Les émissions politiques doivent respecter leurs invités. Sur le service public, les opposants aussi ont des droits".

Qu’a répondu France 2 ?

La réponse s’est faite en plateau, par Léa Salamé et Thomas Sotto. Au moment où Jean-Luc Mélenchon devait être en plateau, ils ont expliqué son absence. En réponse, sur Twitter, le leader de la France Insoumise n’a pas mâché ses mots. "Salamé et Sotto sont des menteurs. Ils ne maîtrisent pas leur "ligne éditoriale" : c'est juste le chaos. Ce sont de mornes passe-plats et l'audience nulle prouve l'échec. À quand une vraie émission politique sur le PAF ? Le secteur privé devrait se lancer". On dirait presque un tweet de Donald Trump.

Le service de streaming français Salto sera lancé mardi prochain.

La date avait déjà fuité en début de semaine, mais la conférence de presse organisée ce jeudi n’a pas servi qu’à annoncer la date du lancement de Salto. On a aussi et surtout découvert les tarifs de lancement de cette plateforme de vidéo à la demande made in France, imaginée par les groupes TF1, M6 et France Télévisions. Au total, il y aura trois offres : l’offre Solo pour 6,99 euros par mois, qui permettra d'accéder à toute l’offre de Salto sur un seul écran à la fois ; l’offre Duo pour 9,99 euros par mois avec deux écrans simultanés ou l’offre tribu à 12,99 euros, qui permettra à quatre personnes du même foyer d’accéder à Salto simultanément.

On a également découvert le catalogue de Salto.

De la fiction française, mais pas seulement : des séries étrangères inédites, les nouvelles saisons de séries pas encore programmées en France et proposées 24 heures après leur diffusion, comme "Manifest" ou "Fargo". Et aussi des documentaires et des films culte. Mais l’élément le plus attractif de l’offre de Salto, c’est sans doute la capacité de découvrir en avant-première des épisodes de séries ou d’émissions avant leur diffusion. Les fans de "Demain nous appartient" ou "Scènes de ménages" auront ainsi accès à leur série préférée avec deux jours d’avance sur la diffusion linéaire, et les accros à "L’amour est dans le pré" pourront également prendre un peu d’avance sur le rythme d’M6. 

Demain, TF1 lance la deuxième saison de "Mask Singer".

TF1 doit se frotter les mains suite à l’annonce du couvre-feu. Il y aura sans doute plus de monde que d’habitude ce soir devant "Koh-Lanta" mais aussi demain pour le lancement de "Mask Singer". La Une compte beaucoup sur la deuxième saison de son concours de chant masqué, qui est tout particulièrement d’actualité. À l’animation, Camille Combal toujours et du côté des enquêteurs, Anggun, Jarry, Alessandra Sublet et Kev Adams rempilent, mais la chaîne promet des nouveautés afin de surprendre le public mais aussi les enquêteurs. Rémi Faure, directeur des programmes de flux de TF1, en a dévoilé quelques-unes à Louise Bernard. TF1 a également beaucoup travaillé sur les mises en scène, avec plus de technologie, des écrans au sol, de la 3D et du trompe l’œil. Et les enquêtes seront rendues un peu plus simples, comme nous l’a révélé Alessandra Sublet. C’est l’un des ajustements qui fait que cette deuxième saison est meilleure que la première selon elle. "Mask Singer" fait donc son retour demain à 21h05 sur TF1. Pour rappel, le lancement de la saison 1 avait fait un carton, avec 6,6 millions de téléspectateurs et quasiment 50% de part d’audience sur les femmes de moins de 50 ans !

La nouvelle émission de Laurent Ruquier doit s’adapter au couvre-feu !

On en a parlé à la rentrée, l’animateur a lancé un nouveau talk-show baptisé "On est en direct". Il est diffusé tous les samedis soirs sur France 2, dans la case de son ancienne émission, "On n’est pas couché". Et comme son titre l’indique, l’une de ses spécificités est d’être diffusé en direct. Mais à partir de minuit ce soir, en Île-de-France et dans huit métropoles en alerte maximale, il sera interdit de se déplacer après 21h. Impossible donc pour Laurent Ruquier de continuer à enregistrer dans ces conditions. Dès demain, il sera donc aux commandes de "On est presque en direct", qui sera mise en boîte dans l’après-midi.

C’est la seule émission dans cette situation ?

Non, Cyril Hanouna a décidé de faire pareil avec "Touche pas à mon poste", qui se termine généralement vers 21h15. "TPMP" ne sera donc plus en direct, sinon, il aurait fallu se passer de public. Le talk-show sera désormais enregistré 45 minutes plus tôt, dans les conditions du direct évidemment. Le tournage se terminera à 20h30 pour permettre à ses spectateurs de rentrer chez eux. Le jeu "À prendre ou à laisser", normalement diffusé en direct juste avant "Touche pas à mon poste", sera pour sa part enregistré dans l’après-midi. Autre exemple : les enregistrements de "La France a un Incroyable Talent", qui ont généralement lieu en soirée, seront eux aussi avancés pour se terminer avant 21h.

Ce soir à 22h40, Teva lance une nouvelle émission qui s’appelle "Piquantes".

C’est un talk-show animé par Nicole Ferroni. L’humoriste sera entourée d’autres humoristes femmes pour accueillir une personnalité et discuter avec elle de son actualité mais aussi de l’actualité au sens large. Pour la première, c’est Thomas Dutronc qui se prêtera à l’exercice. Autour de la table pour l’interroger : Constance, déjà auteure du programme court "Constance ou la gueule de l’emploi" sur Téva, mais aussi Élodie Poux, Alexandra Pizzagali ou Laura Domenge, pour ne citer qu’elles. Au programme : des billets d’humeur, des sketchs mais aussi des caméras cachés. Teva promet du rire, du caractère et zéro tabou. Des talk-shows, il y en a déjà une ribambelle à la télé à l’heure actuelle. Nicole Ferroni a expliqué à Louise Bernard comment "Piquantes" allait se distinguer de ses petits concurrents.  "Piquantes" va également se distinguer par son animatrice : Nicole Ferroni est humoriste et n’a aucune expérience aux commandes d’une émission. On lui a demandé ce qui l’avait poussée à accepter cette proposition.