Les suites de l’affaire Pierre Ménès, une enquête choc sur le gaspillage et le Sidaction ce week-end

9:26
  • Copié

EA Sports ne veut plus de Pierre Ménès aux commentaires dans les futures versions du jeu suite au documentaire de Marie Portolano. Toujours sur cette affaire Pierre Ménès, Canal + lance une enquête interne. Dans un mail aux collaborateurs, la direction annonce que les témoignages vont faire l’objet d’une étude approfondie par les Ressources Humaines. Suite au décès de Bertrand Tavernier ce jeudi, les télévisions bouleversent leurs programmes. C’est le Sidaction ce week-end, pour la lutte contre le Sida. France 2 se mobilise à nouveau et consacre sa soirée Sidaction à Line Renaud, en hommage à son combat pour la lutte contre cette maladie. La soirée “Merci Line” aura lieu ce samedi soir sur France 2 à 21h05. Pour les dons pour le Sidaction, le numéro est le 110.

Les suites de l’affaire Pierre Ménès, le chroniqueur foot de Canal + perd une de ses collaborations.

Voilà ce que vous n'entendrez plus si vous jouez à FIFA, un jeu vidéo de football très populaire. Son éditeur EA Sports ne veut plus de Pierre Ménès aux commentaires dans les futures versions du jeu. Il y en a une par an. Cela fait suite au documentaire “je ne suis pas une salope, je suis une journaliste” de Canal +. Pierre Ménès, y est mis en cause par plusieurs femmes journalistes pour des atteintes sexuelles. Deux séquences coupées par Canal +, finalement diffusées par Touche Pas A Mon Poste et le site d’information Les Jours. En attendant la nouvelle version du jeu sans Pierre Ménès, l'éditeur invite les joueurs dérangés par le chroniqueur sportif à changer la langue des commentaires.

Toujours sur cette affaire Pierre Ménès, Canal + lance une enquête interne. 

Dans un mail aux collaborateurs, la direction annonce que les témoignages vont faire l’objet d’une étude approfondie par les Ressources Humaines. Information révélée par le journal “L'Equipe”. Même si d’après la direction, Pierre Ménès aurait déjà été sanctionné dans le passé, pour certains des faits portés à sa connaissance. 

Suite au décès de Bertrand Tavernier ce jeudi, les télévisions bouleversent leurs programmes. 

Le cinéaste français multi primé laisse une filmographie très riche. Certains de ces films seront donc diffusés dans les prochains jours. Sur France Télévisions notamment, avec quatre films jusqu’à lundi. Ça a commencé dès ce jeudi soir avec “Le juge et l’assassin” sur France 3. Ce soir, direction Arte, pour voir ou revoir “La Princesse de Montpensier”. Soirée spéciale aussi sur Ciné + Club : deux films et un documentaire.

C’est le Sidaction ce week-end, pour la lutte contre le Sida. France 2 se mobilise à nouveau. 

Avec une particularité cette année. La chaîne consacre sa soirée Sidaction à Line Renaud, en hommage à son combat pour la lutte contre cette maladie. L’actrice est très engagée depuis des décennies... elle est d’ailleurs vice-présidente de l’association Sidaction. Une soirée surprise pour Line Renaud. Elle croyait assister à une édition comme les autres années, elle était sur scène pour son discours d’introduction. C’est alors que l’animateur Olivier Minne est apparu pour lui dire que le thème de la soirée. Cc’était elle, pour célébrer ses 35 ans d’engagement. Line Renaud nous a confié avoir été ébahie. Il faut dire que de très nombreux artistes se sont mobilisés. La liste serait beaucoup trop longue à citer mais un nom quand même : Elton John. Il a adressé un message à Line Renaud. Le chanteur étant lui-même très engagé pour la cause. Des témoignages d’anonymes aussi. Avec un message : le combat de Line Renaud continue. D’autant plus en cette période de covid, nous a-t-elle expliqué.  La soirée “Merci Line” aura lieu ce samedi soir sur France 2 à 21h05. Pour les dons pour le Sidaction, le numéro est le 110. 

Deux infos sur des séries à venir. 

Une série adaptée d’un film. “Un prophète” de Jacques Audiard. Film qui a révélé l’acteur Tahar Rahim. Dix épisodes en préparation avec un héros franco-comorien et ce ne sera plus à Paris mais à Marseille. On ne sait pas qui sera au casting ni à la réalisation. En revanche, ce sont les mêmes scénaristes et le même producteur. Information du site américain Variety. 

Seconde nouveauté à venir : une série documentaire sur Johnny Hallyday.

“Johnny par Johnny” qui sera diffusée sur Netflix. Cinq épisodes avec archives et témoignages de proches. Information du “Parisien-Aujourd’hui en France”

Une enquête choc dimanche sur Capital sur M6.

Des révélations sur un gaspillage qu’on a du mal à comprendre. Chaque jour des médicaments et produits de parapharmacie sont jetés. Jetés avant même d’être périmés. Trois mois avant, souvent. Car les pharmacies considèrent qu’on ne peut pas vendre un produit à si courte durée de vie aux clients. Résultat : un gaspillage monumental. L’enquête estime que chaque année, une pharmacie jetterait en moyenne pour 15.000 euros de produits. Et ce chiffre, c'est sans compter les gaspillages des industriels et des grossistes. Pourquoi ces produits ne sont-ils pas donnés ? Le Secours Populaire pourrait en avoir bien besoin. C’est ce que nous raconte la réalisatrice de l’enquête Emmanuelle Cohen. Enquête à voir dans “Capital” dimanche soir sur M6 à 21h. Avec aussi deux autres sujets autour du gaspillage : sur les livraisons, mauvaises pour la planète et l’impossible recyclage des chaussures. 

Le CSA adapte le décompte du temps de parole. 

C’est un enjeu très important en temps de campagne électorale. Pour veiller à une équité entre les partis politiques. Le temps de parole des femmes et hommes politiques est décompté lors de leurs passages télé ou radio par le CSA. Il restait néanmoins un flou concernant les personnalités politiques qui n’appartiennent plus à un parti mais sont pourtant régulièrement interviewées comme Ségolène Royal, Marion Maréchal Le Pen, Nicolas Hulot ou Manuel Valls. Jusqu’ici leur temps de parole n’était pas décompté. Il le sera désormais en divers gauche, divers droite ou autre. Et pourra être adapté en fonction de leur parcours. 

Un dossier spécial à retrouver dans “La Croix L’hebdo” consacre un dossier spécial au collectif  “morts de la rue”.

C’est un collectif qui recense les SDF décédés dans la rue et qui tente de retracer leur histoire. Pour leur rendre hommage. Il publie symboliquement chaque année la liste des noms qu’il a pu rassembler. 535 en 2020, un chiffre sans doute bien en dessous de la réalité. La journaliste Fanny Cheyrou a passé trois semaines avec le collectif, une longue immersion pour un article de presse écrite. Elle y a suivi des jeunes femmes. Toutes bénévoles. Elles tentent de retracer la vie ou en tout cas de glaner quelques éléments sur l’identité des sdf décédés… en parlant avec les habitants du quartier notamment. L’article se concentre surtout sur une jeune bénévole, Sara, qui a marqué la journaliste Fanny Cheyrou. Vous pouvez retrouver ce dossier dès aujourd’hui dans “La Croix L’Hebdo” et mardi le quotidien “La Croix” publiera les noms des morts de la rue en 2020.