La valse des remplaçants sur France 2, M6 interdite en Algérie, "Danse avec les stars" recrute chez "Koh-Lanta" et Facebook menace de quitter l’Europe

  • A
  • A
6:43
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Ce lundi, le ministère de la Communication a indiqué que M6 était désormais "interdite d’opérer" dans en Algérie. La chaîne est pointée du doigt pour avoir utilisé une fausse autorisation de tournage pour mettre en boîte le reportage, d’avoir utilisé des caméras cachées et d’avoir dénaturé les témoignages des trois jeunes Algériens. Julian Bugier prendra les rênes du "13 heures" de France à partir du 4 janvier 2021 en remplacement de Marie-Sophie Lacarrau. Le nouveau joker du "20 heures" de France 2 sera désormais Karine Baste-Régis qui récupère le poste et qui remplacera Anne-Sophie Lapix dès que celle-ci sera absente. Claude, l'aventurier de "Koh-Lanta", devrait faire partie du casting de la prochaine saison de "Danse avec les stars" qui sera diffusée en début d'année prochaine.

La suite et peut-être la fin du feuilleton Pernaut.

Mardi dernier, Jean-Pierre Pernaut annonce son départ du "13 Heures" de TF1 en décembre prochain. Jeudi, on apprend que c’est Marie-Sophie Lacarrau qui lui succèdera et qu’elle quitte donc le "13 Heures" de France 2.

Suite de l’histoire ce mardi avec l’officialisation du nom de son remplaçant et donc de son futur concurrent. Le 4 janvier, c’est Julian Bugier qui prendra les rênes du journal de la mi-journée de la chaîne publique, soit le même jour que les premiers pas de Marie-Sophie Lacarrau sur TF1.

Ça faisait neuf ans que Julian Bugier était joker sur France 2.

On avait fini par se dire qu’il resterait toujours joker, mais son heure est enfin arrivée. En 2011, Julian Bugier était sur iTELE, depuis devenue CNews, quand France 2 est venue le chercher pour devenir joker de David Pujadas et Laurent Delahousse, puis d’Anne-Sophie Lapix. Pour le faire patienter, la chaîne publique lui avait aussi confié un magazine hebdomadaire intitulé "Tout compte fait" et l’animation d’émissions de débat lors de soirées spéciales. Vu sa promotion, pas sûr qu’il aura le temps de continuer à assurer ces rôles, d’autant que Julian Bugier est aussi depuis la rentrée aux commandes du 18-20 d’Europe 1. 

Si Julian Bugier arrive en janvier, qui va présenter le "13 Heures" de France 2 jusque-là ?

Ça sera Nathanaël de Rincquesen. La chaîne n’a pas encore communiqué là-dessus mais vendredi, pour prendre la relève au pied levé de Marie-Sophie Lacarrau, France 2 a fait appel à lui et il restera aux commandes du "13 Heures" jusqu’aux fêtes de fin d’année.

Qui va prendre la place de Julian Bugier au poste de joker du "20 Heures" ?

Comme pour le "13 Heures", Laurent Guimier, le nouveau patron de l’info de France 2, a préféré la promotion interne. C’est Karine Baste-Régis qui récupère le poste et qui remplacera Anne-Sophie Lapix dès que celle-ci sera absente. Karine Baste-Régis était l’un des visages de la chaîne franceinfo à son lancement en 2016, puis a intégré l’équipe de "Télématin" en 2019, où elle assure toujours les journaux. Elle a aussi récemment fait ses premiers pas de joker au "13 Heures" de France 2, en juin dernier. 

Et si Facebook quittait l’Europe ?

Le réseau social a beau assurer qu’il ne menace pas de fermer en Europe, c’est précisément ce qu’il a fait en réponse à une demande de la Commission de la protection des données d’Irlande. Tout a commencé le mois dernier, quand cette commission a publié un décret interdisant à Facebook d’exporter les données de ses utilisateurs européens aux États-Unis. L’Irlande, où Facebook est installé, craint que les services de renseignements américains puissent espionner les utilisateurs européens du réseau social.

Pour contrer cette décision, Facebook a porté plainte et conteste la légalité de cette décision. Dans les documents, le réseau social ne tourne pas autour du pot. "Si la décision est maintenue, nous ne voyons pas comment Facebook pourra continuer à proposer ses services ou ceux d’Instagram dans l’Union européenne".

Ça ressemble effectivement à une menace de fermeture !

Un porte-parole de Facebook a assuré que ce n’était pas du tout le cas, évidemment. Et en réalité, on imagine mal le réseau social fermer ses portes à plus de 400 millions d’utilisateurs. Comme souvent, c’est une bataille de communication qui s’engage, avec un pendant judiciaire. Facebook n’a pas hésité à jouer la victime, reprochant à la Commission de ne viser aucun autre réseau social, et pointant du doigt la présidente de cette commission. Facebook assure que cette personne est la seule décisionnaire et sous-entend qu’il s’agit peut-être d’une chasse aux sorcières.

Après le reportage de "Enquête exclusive", M6 est interdite d’opérer en Algérie.

Dimanche dernier, M6 proposait un nouveau numéro de "Enquête exclusive" consacré à la révolte populaire qui secoue l’Algérie depuis un an. Bernard de la Villardière était d’ailleurs venu nous en parler dans "Culture Médias". On y suivait trois jeunes Algériens dans ce climat de tensions : une youtubeuse, une danseuse et comédienne et un jeune homme engagé en politique pour que l’Algérie devienne un état islamique. Mais ce reportage n’a pas du tout plu aux autorités algériennes.

Ce lundi, le ministère de la Communication a indiqué que M6 était désormais "interdite d’opérer" dans le pays. La chaîne est pointée du doigt pour avoir utilisé une fausse autorisation de tournage pour mettre en boîte le reportage, d’avoir utilisé des caméras cachées et d’avoir dénaturé les témoignages des trois jeunes Algériens.

Au final, le ministère dénonce un reportage qui a volontairement terni l’image du pays et qui visait à "fissurer la confiance indéfectible entre le peuple algérien et ses institutions".

De son côté, M6 précise que France 5 avait déjà fait l’objet de critiques du pouvoir algérien en mai dernier pour un documentaire sur les manifestations, et rappelle, comme nous en avions parlé ici, que Bernard de la Villardière manifestait il y a quinze jours devant l’Ambassade d’Algérie à Paris pour soutenir le journaliste Khaled Drareni, condamné pour sa couverture des manifestations en Algérie...

Une rencontre entre deux poids lourds de TF1.

À la fin, il n’en restera qu’un sur le parquet de "Danse avec les stars". Et ce grand gagnant sera peut-être l’un des candidats les plus populaires de l’histoire de "Koh-Lanta". Selon "Télé Loisirs", Claude a en effet accepté de fouler la piste du concours de danse de TF1.

Claude a participé à trois éditions de "Koh-Lanta" entre 2010 et 2020, dont la plus récente, "Koh-Lanta : L’île des héros". Vous vous en souvenez, le confinement avait significativement boosté les audiences du jeu d’aventure de TF1, et des millions de téléspectateurs avaient donc découvert ou redécouvert Claude. Ça ne lui a pas pour autant porté chance : Claude a fait peur à ses adversaires et une fois encore, il n’a pas réussi à s’imposer.

Normalement, c’est à peu près à cette période que "Danse avec les stars" démarre chaque année.

Absolument, mais à cause des restrictions sanitaires, l’édition 2020 a été repoussée. C’est pour l’instant début 2021 que Camille Combal devrait reprendre du service aux commandes de la onzième saison de l’émission. TF1 a donc encore un peu de temps pour avancer sur le casting. Outre Claude, on sait déjà que Vaimalama Chaves, Miss France 2019, sera elle aussi de la partie.